DÉCOUVRIR PHUKET AUTREMENT

PHUKET AUTREMENT
Ceux qui veulent découvrir Phuket autrement, sans subir la tourmente engendrée par la vague touristique seront intéressés par les suggestions proposées sur cette page. Certains pensent que Phuket est définitivement surfaite, ils ont torts et ne prennent pas en considération son réel potentiel et celui de ses provinces environnantes.

  COMMENT ÉCHAPPER AU TOURISME DE MASSE À PHUKET ?

Beaucoup s'imaginent que Phuket n'est qu'une cour de récréation pour retraités ou coureurs de jupons... Comme pour toutes les destinations populaires, les idées préconçues, les rumeurs à 2 balles et les clichés fusent de toutes parts. L'île et sa région ont bien entendu beaucoup plus à offrir que des plages idylliques et des jeunes filles en fleurs.

Voyager autrement, c'est éviter de tomber dans le piège du tourisme de masse, pour ne pas se retrouver à visiter un site exceptionnel entourée par une meute de chinois surexcités ou de français ayant du mal à contenir leurs émotions. Pour y échapper, il est fondamental de ne pas partir à Phuket durant les mois de décembre et janvier. Il faudra aussi adopter un mode de vie différent de celui du touriste lambda en se rapprochant de la population locale, en changeant ses comportements au quotidien, en modifiant ses choix de circuits et en privilégiant certaines destinations pour en occulter d'autres.

Force est de constater que le tourisme évolue et s'adapte aux nouvelles demandes des voyageurs de plus en plus enclins à vouloir s'éloigner des pratiques classiques du tourisme de masse. La plupart d'entre-nous s'orientent aujourd'hui vers un tourisme plus intimiste, plus en osmose avec la nature et plus respectueux de la culture de la population. Les thématiques proposées par les voyagistes se diversifient. Ces derniers présentent dorénavant une large palette de propositions plus spécifiques : randonnées, immersions, stages, initiations aux pratiques et spécialités locales...

Nous vous livrons ici quelques clés et indices afin de rendre votre aventure plus authentique tout en échappant aux nuisances enfantées par le tourisme industriel.

ECHAPPER AU TOURISME DE MASSE A PHUKET

  LES COMPORTEMENTS À ADOPTER

SE LEVER AUX AURORES A PHUKET

 CHANGER SON MODE DE TRANSPORT :

Où que l'on soit, la marche à pied et le vélo seront toujours les meilleurs moyens pour faire les plus belles découvertes et les meilleures rencontres. Toi le grand benêt sur ton TMAX, tu ne vois pas grand chose autour de toi, vu la vitesse à laquelle tu roules (mais qu'as-tu donc à faire d'aussi urgent ?). Evitez tout de même les marathons aux heures les plus chaudes, entre 11 heures et 16 heures. Pour les transports en bateau, dans la mesure du possible, préférez le long tail au speed boat. Il est plus lent et plus bruyant mais plus original. Pour rejoindre Phuket town, prenez le songtaew, le moyen de transport local populaire. Une fois arrivé en ville, déplacez-vous en moto-taxi. 

 SE LEVER AUX AURORES :

Calquer ses horaires à ceux des insulaires, se lever très tôt, multiplier les courtes siestes en journée et ne pas se coucher très tard. Le petit matin est le moment de la journée le plus agréable à Phuket (et dans toute la Thaïlande). Les températures sont douces, presque fraîches, les routes sont désertes, les lumières souvent spectaculaires et le silence imposant se voit sublimé par l'appel éthéré du muezzin. Les premières odeurs de cuisine viennent chatouiller les narines. C'est aussi au lever du jour qu'ont lieu les offrandes pour les moines, une tradition millénaire qui perdure encore aujourd'hui, même en plein quartier chaud de Patong. Un moment divin dont les couche-tard ignoreront l'existence à moins d'une nuit blanche.

 FUIR LA FOULE :

Sur l'île, il suffit généralement de faire quelques centaines de mètres pour éviter les amoncellements de badauds. C'est étrange chez les humains, ce besoin de s'attrouper, de toujours vouloir se coller aux autres, mais c'est ainsi. A vous de prendre la poudre d'escampette pour trouver le calme.

 BOYCOTTER LES STATIONS BALNÉAIRES TROP FRÉQUENTÉES :

Pas compliqué de dénicher la plage de vos rêves parmi la quarantaine recensées sur l'île. Vous trouverez facilement, si vous le voulez, une plage tranquille. Pour les hébergements, il faudra éviter les grands complexes et orienter ses recherches soit vers des petits hôtels, soit vers des resorts habilement agencés ou spacieux.

 ARRÊTER DE VISITER LES GUIDES WEB QUI DÉBITENT DU COPIÉ-COLLÉ :

80% des guides de voyage sur la toile font appel à des rédacteurs payés à la pige, qui ne sont jamais sortis de leur petit studio. Ces voyageurs en chambre enquêtent, copient, reconstituent, enjolivent et détournent sans scrupule, les informations pêchées sur les sites conçus par des "digital nomads".

 LEVER UN PEU LE PIED AVEC SON SMARTPHONE :

Sans GPS, retrouvez le plaisir de vous perdre sur l'île, de tourner en rond pour trouver un restaurant sans tripadvisor. Laissez faire votre instinct et le hasard pour retrouver un peu le goût de l'aventure et de la liberté.

  À LA RENCONTRE DES AUTOCHTONES

VENDEUR A TAKUA PA
Si vous recherchez les bons plans, les meilleures informations ou voulez découvrir quelques lieux encore préservés du tourisme de masse, il sera nécessaire de communiquer avec les habitants de l'île. Mais il n'est pas toujours évident d'échanger au pays du sourire, les thaïlandais sont d'une nature réservée, avec les farangs...
Sous des contact faciles, les thaïlandais n'ont pas pour habitude de s'épancher sur leur sort personnel ou de laisser tranparaître leurs émotions ou d'afficher ostensiblement leurs opinions, surtout avec un étranger de passage. Cette nature méfiante s'explique entre autres, par des différences culturelles évidentes et l'image peu reluisante colportée par une minorité de touristes internationaux. La barrière du langage ne facilite en aucun cas la démarche. Aussi, pour développer des relations, il faudra faire preuve de retenue, de discernement, de persévérance et de patience. Pour se faciliter la tâche et briser plus rapidement la glace, il est profitable de voyager avec une compagne ou un compagnon thaïlandais qui mettra en place les subtilités du protocole habituel et vous expliquera en détail ce qu'il faut faire et ne pas dire. La solution est efficace et devrait rapidement faire de vous une personne digne de confiance à condition bien sûr, d'y mettre du votre et de ne pas brûler les étapes. Avec vos nouveaux acolytes, faîtes preuve d'empathie, de générosité, soyez discrets et amusants, restez naturels, alors peut être gagnerez-vous leur amitié.
 LES RUDIMENTS DE LA LANGUE THAI :
Même si vous ne parlez pas thaïlandais il est indispensable d'apprendre et d'employer les rudiments de politesse d'usage (voir le paragraphe lexique du vocabulaire basique) et de répondre systématiquement au wai (salut thaïlandais) par le wai. Tout comme il faut respecter les coutumes et les traditions à la lettre sous peine d'être définitivement considéré comme un abruti d'occidental mal léché.

 FAIRE TRAVAILLER LE PETIT COMMERCE : 

Même si la caissière a une jolie frimousse ou le regard ensorceleur, évitez de faire vos courses dans les grands supermarchés. Faîtes plutôt travailler les petits commerçants des marchés et les artisans du village. Participer à l'économie locale est salutaire et donne bonne conscience. Soyez fidèles dans vos relations et vos habitudes, il sera ainsi plus facile de nouer le contact. Vous apprendrez davantage sur les moeurs locales en fréquentant les marchés, les petites boutiques et en revenant dans les mêmes restaurants.

  LEXIQUE DU VOCABULAIRE THAILANDAIS ESSENTIEL

Vocabulaire et phrases élémentaires pour rester poli et survivre dans le fin fond de la Thaïlande.
  • Bonjour : sawadee khrap (kra si l'on est une femme)
  • Merci : khop khun khrap
  • Merci beaucoup : khop khun maak khrap
  • Comment allez-vous ? : sabai dii mai khrap ?
  • Ça va bien : sabai dii
  • Ça ne va pas : mai sabai
  • Excusez-moi : kho thot khrap
  • Je voudrais aller à Phuket : yaak pai yagn Phuket
  • Est-ce qu'on peut fumer ? : soup bouri dai mai
  • Quelle heure est-il ? : kii mohng laew
  • Où sont les toilettes ? : hong naam you tii nai khrap ?
  • Combien ? : taorai ? 
  • Combien coûte ceci ? : ani rakhaa taorai khrap ?
  • Il n'y a pas de problème : mai mii panha  
  • Ce n'est rien, ce n'est pas grave : mai pen rai
  • Comprendre : kao djai
  • Je ne comprends pas : mai kao djai 
  • J'ai compris : kao djai laew
  • Quel est ton nom ? : khun tchu arai ?
  • Je m'appelle... : phom tchu...
  • Quel âge as-tu ? : a you tao rai ?
  • Est-ce possible ? : dai mai
  • Non, impossible : mai dai
  • Je ne veux pas : mai ao
  • Pas bien : mai dii
  • Aujourd'hui : wan nii
  • Demain : phrougn nii
  • Hier : mua wan nii
  • Bonne chance : tchok dii
  • J'aime : tchop
  • J'aime beaucoup : tchop mak mak
  • Je n'aime pas : mai tchop 
  • Manger, boire : kin khao
  • Pas épicé : mai pèt  
  • Moto, scooter : motosai
  • Voiture : rot

  TROUVER DES ALTERNATIVES AUX CIRCUITS CLASSIQUES

ALTERNATIVES A PATONG
Ce n'est pas parce qu'on attérit à Phuket que l'on doit nécessairement rester à Phuket (surtout en décembre et janvier). Si l'on choisit d'y séjourner, notre règle n°1 est (d'essayer) de prendre la direction inverse du touriste lambda, d'éviter d'aller ou tout le monde va. Notre règle n°2 consiste à ne pas hésiter à franchir le pont de Phuket vers la province de Phang Nga ou celle de Krabi pour plusieurs journées ou semaines.

 LES PLAGES LES MOINS POPULAIRES DE PHUKET :

Renoncez à fréquenter les plages de Patong, Freedom, Kata, Karon, Nai Harn, souvent bondées en décembre et janvier. Savourez la quiétude de leurs proches voisines délaissées par le public : Sai Kaew beach, Mai Khao beach, Kamala beach, Ao Sane beach, Koh Bon (en face Rawai) et toutes les plages mésestimées de la presqu'île de Panwa.

 LES ÎLES PEU FREQUENTÉES PROCHES (ET MOINS PROCHES) DE PHUKET :

Koh Bone, Koh Lone, Koh Sirey, Koh Maphrao font partie des îles très proches de Phuket ne subissant pas l'invasion touristique. Koh Yao Noi, Koh Yao Yai, Koh Kho Khao, Koh Phra Thong, les îles Surin, Koh Phayam, un peu plus éloignées des côtes de Phuket (mais très accessibles), ne sont pas non plus impactées ou très modérément par le tourisme de masse.

 LES SITES ENCORE MÉCONNUS DU GRAND PUBLIC :

Phuket town, le parc national Sai Kaew (au nord de Phuket), Wat Srisoonthorn, Samet Nangshe, Wat Bang Riang, Wat Bang Thong, l'ermitage bouddhique Khao Tao, les sites rupestres de la baie de Phang Nga, le nord de Khao Lak, Takua Pa old town, le parc de Khao Sok... 

 LES ALTERNATIVES SUGGÉRÉES :

  • RENONCEZ À PATONG AU PROFIT DE PHUKET TOWN ET DU CAP PANWA

Bannissez le folklore commercial du très populaire village de Patong et optez pour une découverte plus approfondie de Phuket town et son riche quartier historique. Le cap Panwa situé sur la côte ouest à 10 km seulement de Phuket town intéressera tout ceux qui veulent séjourner sur l'île de Phuket sans supporter le tumulte provoqué par l'invasion touristique.

  • RENONCEZ À FREEDOM BEACH AU PROFIT DES PLAGES DE KOH BON

Oubliez Freedom beach, la plage très en vogue actuellement à Phuket et allez flâner sur les plages de Koh Bon (en face Rawai).

  • RENONCEZ À KOH RACHA AU PROFIT DE KOH LONE 

Echappez aux ballets incessants des speeed boats et à l'immonde business du parasailing (en haute saison) sur Koh Racha et délectez-vous plutôt sur les plages sauvages de Koh Lone.
  • RENONCEZ AU SPECTACLE DU SIMON CABARET OU DU PHUKET FANTASEA AU PROFIT DU SAPHAN HIN STADIUM

Prenez un taxi pour le stadium de Saphan Hin à Phuket town. Les mardis et vendredis, dès 20h00 des combats de Muay Thai y sont organisés, le spectacle est nettement plus original et plus poignant que ceux présentés au Simon Cabaret et au Phuket Fantasea...
  • RENONCEZ À JAMES BOND ISLAND ET KOH PANYEE AU PROFIT DE KOH YAO NOI

Fuyez l'invasion de James Bond island et de Koh Panyee aux heures de pointe (en haute saison) et préférez l'authenticité et la beauté de Koh Yao Noi et de ses environs.
  • RENONCEZ AUX ÎLES SIMILAN AU PROFIT DES ÎLES SURIN

En haute saison, éliminez de votre itinéraire le sublime archipel des îles Similan, vous éviterez les embouteillages de speed boats et la cohue sur la plage principale de Koh Similan. Optez pour les îles Surin tout aussi sublimes mais délaissées par le tourisme de masse.
  • RENONCEZ À KOH PHI PHI AU PROFIT DE KOH YAO YAI OU KOH LANTA

Reportez votre voyage à Koh Phi Phi en basse saison, vous profiterez plus sereinement de ces spectaculaires paysages ou orientez-vous vers sa proche voisine Koh Lanta nettement mois fréquentée.
CANOE KAYAK A PHUKET

  KAYAK ET PADDLE AUX ALENTOURS DE PHUKET

RMITAGE BOUDDHIQUE KRABI
Nous évoquions en début de page les avantages de circuler à pied ou en en vélo pour visiter l'île, la voie maritime elle, est évidemment la plus propice pour découvrir et contempler ses rivages. Le kayak ou le paddle surf s'y prêtent à merveille. 
Comme pour toutes navigations en mer, quelques préparatifs et obligations s'imposent... La météo doit être clémente, le vent faible et la mer peu agitée. Si vous comptez faire de grandes distances, il est prudent d'embarquer son téléphone portable et le numéro du loueur ou d'une personne qui pourrait vous porter assistance en cas de déconvenue. N'oubliez pas non plus le sac étanche (pour le téléphone et l'appareil photo), quelques litres d'eau et les sandwichs. Vous serez alors parés pour affronter les éléments marins en toute quiétude.

 QUELQUES EXEMPLES DE RANDONNÉES EN MER À PHUKET :

  • De Rawai beach, longer la côte vers le nord ou le sud, vous découvrirez des petites plages secrètes difficilement accessibles par la route. Faîtes la traversée vers Koh Bon, puis effectuer le tour de l'île. Vous apprécierez la tranquillité de la plage Est de Koh Bon. Niveau de difficullté : 2
  • Les 2 établissements hôteliers installés à Koh lone proposent la location de kayaks. Les plus endurants choisiront de faire le tour de l'île dans la journée mais pour se faire, il faudra tout de même pagayer plus de 10 km ! Niveau de difficullté : 3
  • La ravissante et paisible petite Nui beach est facilement accessible depuis Kata Noi ou Nai Harn beach. Niveau de difficullté : 1
  • A quelques encablures du cap Panwa se profile Koh Lone. 1 demi-heure de navigation suffit pour rejoindre la plage nord de Koh Lone. A mi-chemin, Koh Thanan se prête idéalement à la pause. Niveau de difficullté : 3
  • Au nord de Kamala beach, le rivage offre des plages qui comptent parmi les plus belles de Phuket : Leam Singh beach, Surin beach et Pansea neach. Niveau de difficullté : 2

 QUELQUES EXEMPLES DE RANDONNÉES EN MER HORS DE PHUKET :

  • A Koh Kho Khao, possibilité de louer des kayaks et d'explorer la mangrove de la partie Est de l'île. Si vous êtes en forme, remontez la longue bande de plage à l'ouest et traversez vers Koh Phra Thong. Niveau de difficullté : 2 à 3
  • Si vous logez dans la partie nord de Koh Phra Thong, vous trouverez facilement des kayaks à louer. 2 petits îlots, Koh Rang Nok et Koh Phota vous invitent à la traversée. A 5 km au nord, découvrez les longues plages de Koh Ra, déserte, inexploité et sauvage. Niveau de difficullté : 4 à 5
  • La partie au nord de Tha Khao à Koh Yao Noi (jusqu'à Koh Kudu) abrite quelques baies sauvages aux plages désertes. Vous trouverez des kayaks chez votre hébergeurs ou sur la plage de Tha Khao. Vous pourrez aussi, si votre condition physique le permet, découvrir les îles les plus proches de l'archipel Mu Hong. Niveau de difficullté : 2 à 4

  VOYAGER ÉCOLO ET RESPONSABLE

Les tendances de ce début de siècle sont à l'écologie et au tourisme éthique, alors ne nous distinguons pas et participons sans sourciller à ce courant même si certains de ses aspects nous paraîssent quelquefois insignifiants.

 LIMITEZ VOS DÉPLACEMENTS EN AVION :

Privilégiez les déplacements en bus nettement moins nuisibles à la couche d'ozone que les transport aériens.

 BOYCOTTEZ LES SACS PLASTIQUES :

Certains supermachés 7/Eleven, Family Mart ou Big C distribuent encore systématiquement des sacs plastique à leur clientèle. Faîtes vos courses avec votre propre sac et refusez les leurs.

 BOYCOTTEZ LE JET SKI ET LE PARASAILING

Ces 2 "Sports nautiques" bruyants, polluants et dangereux sont définitivement à proscrire sur tous les littoraux de la planète.

 RAMASSEZ VOS DÉTRITUS :

Prenez le réflexe de vous déplacer avec une petite boîte dans laquelle vous confinerez vos mégots de cigarettes. Laissez la plage propre derrière vous et participez à son nettoyage.

 NE PAS CONSOMMER N'IMPORTE QUOI AU RESTAURANT :

Evitez les produits importés d'autres continents et ne vous laissez pas tenter par le steack de requin ou les oeufs de limule.

 NE PAS PRENDRE DE DOUCHES INTERMINABLES :

Depuis plusieurs années, Phuket connait des pénuries d'eau récurrentes. Dans la région, il pleut de moins en moins, les réserves sont épuisées et les puits asséchés bien plus tôt dans l'année. Alors, les plans "tahiti douche" interminables sont malvenus, surtout si vous tirez sur un puit qui alimente vos proches voisins.

  VOYAGER AUTREMENT, C'EST AUSSI...

 Pour mieux voyager à Phuket, il faudra faire preuve de bon sens :
  • Mettre ses à priori et ses craintes de côté
  • S'intéresser à l'histoire et à la culture locale
  • Donner plus de pourboires au petit personnel
  • Ne pas faire le wai dans les temples (sauf si vous êtes bouddhistes)
  • Ne pas dilapider son argent dans les multinationales occidentales (carrefour ou mcdonald)
  • Ne pas faire de selfis avec le tigre du zoo
  • Ne pas faire de balade à dos d'éléphant
  • Ne pas passer pour un gougnafier aux yeux des locaux
PHUKET HORS DES SENTIERS BATTUS