L'HISTOIRE DE PHUKET ET SA GÉOGRAPHIE

Publié par Rawai.fr - Mis à jour le 01/05/2021
Carte de Phuket en 1764

  L'HISTOIRE DE PHUKET :

L'histoire de l'île de Phuket remonte à l'an 1025 de notre ère. Ses premiers habitants furent les « Negrito », les tribus des gitans de la mer et les nomades Mon, de la région de Pegu. A l'origine, elle était connue sous le nom de Junk Ceylon, nom retrouvé sur des vieilles cartes de navigation portugaises. Elle est ensuite devenue Phuket, nom dérivé du mot malais « Bukit » qui signifie colline. 

Du 15ème au 16ème siècle, Phuket fut connue pour sa production d'étain et devint un centre de commerces et d'échanges pour les européens qui obtinrent la permission d'y faire du commerce. Le roi du Siam, Phra Narai, nomme René Charbonneau, un docteur missionnaire français, gouverneur de l'île de 1681 à 1685. L'île servait de relais sur la route maritime entre l'Inde et la Chine, et fit partie de l'empire Shivite, qui s'était établi sur la péninsule malaisienne durant le premier millénaire. 

Après la destruction de la ville d'Ayuthaya par les birmans en 1767, le roi Taksin de l'époque, repoussait l'envahisseur et réunifiait le pays. Les birmans, mécontents de ce revirement de situation, équipaient une flotte de navires afin d'attaquer les provinces du sud. Le plan étant de capturer les habitants de Phuket et de les mettre en esclavage en Birmanie. La page la plus mémorable de l'histoire de Phuket fut écrite à ce moment là. Un capitaine de bateau, Francis Light, passant au large de Phuket, fit envoyer un message disant que les birmans étaient en route pour attaquer l'île. La résistance fut organisée par deux héroïnes : Kunying Jan, la femme du gouverneur, et sa sœur Mook. Déguisant des milliers d'autres femmes en hommes, elles marchèrent de long en large sur les différentes plages de Phuket, maniant des armes de fortune. Le résultat fut que, une fois sur place, les birmans hésitèrent à attaquer en voyant le déploiement de force de « l'armée » de Phuket. Après un mois de siège, ils furent forcés de repartir, le 13 mars 1785. La victoire fut attribuée à l'intelligence des deux soeurs, et en reconnaissance de leur bravoure, le roi Rama I leur attribua des titres réservés uniquement aux membres de la royauté. 

Durant le 19ème siècle, les immigrants chinois sont arrivés en tel nombre pour travailler dans les mines d'étain que le caractère ethnique de la partie intérieure de l'île a changé au cours du temps, pour devenir à dominance chinoise, alors que sur les côtes, la population est composée de pêcheurs musulmans. Sous le règne de Rama V, Phuket est devenue le centre administratif des mines d'étain et en 1933, avec le changement politique du pays, qui est passé d'une monarchie absolue à un système de parlement, l'île est devenue une province à elle seule. C'est environ à cette période que la seconde activité industrielle s'est établie sur l'île avec les plantations d'hévéas. C'est à Praya Rasda (« Kawsimbi »), le gouverneur chinois de Phuket, de 1890 à 1909, qu'est attribué l'introduction de l'hévéa en Thaïlande en 1901. Cette activité est devenue un tel succès que la Thaïlande a longtemps été, le plus grand exportateur de caoutchouc au monde.

  HISTOIRE DU TOURISME À PHUKET

HISTOIRE DU TOURISME A PHUKET

"...À Phuket, le tourisme ne pouvait pas trop tarder à se manifester, fatalement appelé par la vocation même de paysages faits pour lui, des cadres d'une telle puissance d'évocation, des cadres faits pour attirer et retenir des foules en mal de paradis ou d'aventures..." Jean Boulbet

Dès les années 80, l'ethnologue français Jean Boulbet prédisait l'inévitable essor touristique de la région de Phuket, en évoquant son pouvoir hypnotiseur hors du commun.
Internationalement connue, l'île de Phuket est devenue au fil de ces trente dernières années, un emblème touristique majeur de la Thaïlande. Phuket est la 12ème destination la plus attractive au monde. La première étant Bangkok avec 20,05 millions de visiteurs devant Londres (19,83 M) et Paris (17,44 M). En 2017, l'île a accueilli 9,29 millions de visiteurs étrangers.
Son emplacement dans la Mer d'Andaman est stratégiquement idéal pour accéder facilement aux plus beaux sites de la de la région : La baie de Phang Nga, le parc de Khao Sok, Koh Phi Phi, Koh Yao, Coral island, Koh Racha, l'archipel des Similan et de nombreux sites de plongée. Le potentiel du littoral de Phuket séduit bon nombre de voyageurs. La multiplicité des plages, la proximité des îles, la magistrale baie de Phang Nga et ses décors majestueux, éveillent des désirs irrésistibles d'exploration.

On accède à l'île de Phuket par la route (le pont Sarasin la relie au continent), par avion (à l'aéroport international situé au Nord à Mai Khao) ou par bateau en provenance de Koh Lanta, Koh Yao Noi ou Koh Phi Phi (aux ports de Phuket town, Bang Rong ou Chalong).

 PHUKET DANS LES ANNÉES 70 :

Depuis la guerre du Vietnam, la capitale thaïlandaise connaît de plus en plus de succès. Les américains sont les premiers à voyager en Thaïlande. Ils seront suivis par les routards de la vague hippie en quête d'aventures fumeuses et paradisiaques. Ils sont séduits par la haute teneur en THC de la marijuana locale, l'abondance d'opium et d'héroïne. La beauté exotique et l'éternelle juvénilité des thaïlandaises n'échappent pas aux moins défoncés. Bangkok devient la destination en vogue, où toutes les aventures sont possibles et sans risques. Les voyageurs européens et anglo-saxons choisissent de découvrir les trésors de la Mer d'Andaman largement vantés par les premières agences de voyage de Bangkok.
Durant la décade, la compagnie Thaï Airways organise les premiers vols quotidiens Bangkok-Phuket.
L’essor du tourisme international est en marche et la disponibilité de vols peu coûteux, contribuent à faire de Phuket une destination idéale pour combler toutes les envies d'aventures exotiques.

 PHUKET DANS LES ANNÉES 80 :

Dans les années 80 le phénomène est amplifié par la mode du soleil en hiver. C'est à cette période que l'île a découvert le tourisme de masse, ce qui n'a pas été sans une certaine dégradation de ses paysages magnifiques. La construction anarchique de complexes hôteliers en bordure même des plages, a dévisagé quelques-unes d'entre elles.
Les zones ayant subi les plus gros dégâts causés par l'exploitation des mines sont aujourd'hui devenues de luxueux complexes hôteliers, des marinas pour les yachts, des terrains de golf.
C'est sur la plage de Kata, alors pratiquement déserte, que s'est installé le Club Med en 1985-1986.

 PHUKET EN AN 2000 :

Le tsunami du 26 décembre 2004, a tué 5 399 personnes en Thaïlande et fait 2 822 disparus. De nombreuses infrastructures ont été détruites. Toutefois, la reconstruction a été presque immédiate mais sans véritable respect des lois sur l’environnement ou, plan précis d’urbanisation. Les hôtels et chaînes haut de gamme ont saisi l’opportunité pour acheter des terrains et faire de cette région une destination, en majorité, pour touristes aisés. 

 PHUKET EN 2016 :

L'année 2015 aura connu l'extension de son aéroport, l'acharnement du gouvernement à raser tout établissement illégal sur le littoral nord-ouest, l'installation de radars fixes sur les grandes routes, 2016 verra le début des constructions d'un tunnel entre Kathu et Patong et d'un autre au rond-point de Chalong.
Le projet de tramway "Light Rail" est planifié. La ligne partira de Ta Nun (avant le pont Sarasin) pour se diriger vers l'aéroport puis continuer vers Phuket town, Saphan Hin, en passant par Chao Fa East road pour finir sa route au rond point de Chalong. Il y aura 20 arrêts et la ligne fera 60 km de long. 
Le projet aurait dû débuter en 2021 mais le nouveau gouverneur de Phuket est lui, plutôt favorable à une ligne de bus électrique.
Nous conclurons le chapitre de la démesure et mégalomanie humaine avec la soi-disant reprise du projet de canal coupant l'isthme de Kra de Surat Thani à Phang Nga, pour éviter aux navires de passer par le détroit de Malacca...

 PHUKET EN 2020-21 :

La population de Phuket a commencé à subir le contre-coup de la pandémie dès le mois de février 2020. Comme de nombreux Thaïlandais, les habitants de Phuket n'ont pas pour habitude d'épargner. Ici, on vit au jour le jour, cela fait partie de la philosophie de vie des insulaires. Après la vague géante du tsunami de 2004, on se laissait aller à penser que plus rien de grave ne pourrait nous ébranler, surtout pas un virus microscopique... Il fallait pourtant se rendre à l'évidence, l'économie de l'île était totalement paralysée et les acteurs touristiques ruinés. Une situation imprévisible et inimaginable pour nous tous. 
La plus visitée des îles thaïlandaises s'est vue brutalement vidée de tous ses voyageurs internationaux et de la plupart de ses travailleurs employés dans le tourisme. Le marasme économique était tel que le seul moyen de subsister était de quitter l'île pour rejoindre le village natal et la famille. Seuls les natifs de Phuket sont restés mais ont brûlé rapidement leur pécule. Cette fois-ci, la légendaire capacité des Thaïlandais à s'adapter et à résoudre les problèmes rapidement est mise à rude épreuve. 
Les insulaires vivent désormais au ralenti et sont plongés dans une profonde léthargie. Contrairement aux gouvernements de nos contrées occidentales qui ont su indemniser les travailleurs les plus touchés par la crise sanitaire, en Thaïlande, le gouvernement et la royauté n'ont pas accordé la moindre aide et pire encore, hormis les zones touristiques de réouverture (Phuket et Koh Samui), le vaccin est payant pour tous les Thaïlandais. Comment respecter aujourd'hui, le gouvernement et sa royauté après un tel dédain envers son peuple ? 
A Phuket, le système économique de l'île, basé à 80% sur le tourisme, fut une erreur et est totalement remis en question. Depuis cette pandémie, les dirigeants politiques vont devoir rapidement diversifier les activités économiques afin de pouvoir résister contre une éventuelle future et possible épidémie de grande ampleur. 

HABITATS DES PREMIERS CHINOIS A PHUKET
Habitats des premiers chinois arrivés à Phuket

  LES CHIFFRES DU TOURISME EN THAÏLANDE DE 2006 À 2015

LES CHIFFRES DU TOURISME EN THAILANDE
Un nombre record de touristes en 2015 et une augmentation spectaculaire des arrivées en provenance de Chine.
29 881 091 touristes ont visité la Thaïlande en 2015, signifiant une augmentation de 20,4% par rapport aux 24,81 millions de personnes qui s'étaient rendues dans le pays en 2014.

  • Les Chinois représentent désormais 26,5% des touristes étrangers en Thaïlande (près de 8 millions de touristes chinois), ce qui les place en première position.
  • Les arrivées d'Asie du Sud-Est, ont augmenté de 36% lors de l'année 2015. 
  • Le seuil du million de touristes indiens a été franchi durant l'année.
  • En 2015, les arrivées européennes ont chuté de 8,6%. Ce chiffre s'explique notamment par une baisse très nette du tourisme russe en Thaïlande en baisse de 45%.
  • Le nombre de touristes français augmente régulièrement tous les ans.
  • L'économie thaïlandaise est en berne et les militaires au pouvoir tentent de relancer le tourisme, qui représente 14% du PIB. 
Sources : Thai Post News et thailande-fr.com

   KOH PHUKET : LA 12ème DESTINATION LA PLUS VISITÉE AU MONDE

Durant les années 80, Phuket connaît un succès touristique majeur. Depuis, le phénomène est croissant et connait une première explosion avec l'arrivée massive des russes dès 2010 et un véritable tsunami avec l'arrivée invasive des chinois (le gouvernement thaïlandais attend plus de 13 millions de chinois en 2019). En 2018, Phuket est la 12ème destination la plus attractive au monde. En 2017, l'île a accueilli 9,29 millions de visiteurs étrangers. Ils viennent essentiellement de Chine, du Japon, de Corée, de Malaisie, de Russie, d'Australie et d'Europe. Malgré la construction d'infrastructures hôtelières pour faire face à ce raz de marée asiatique, Phuket et sa région demeurent des destinations magiques. La baie de Phang Nga, Koh Phi Phi et les îles Similan sont les 3 principaux pôles attractifs de la région, ils sont littéralement pris d'assaut durant les mois de janvier et février. Il suffit donc d'éviter les épicentres touristiques en privilégiant d'autres horizons moins fréquentés pour passer un séjour agréable.
La diversité des moyens de transport, leurs prix raisonnables et l'aisance avec laquelle on se déplace dans la région stimulent les voyageurs les moins audacieux. L'hospitalité et la gentillesse naturelle des thaïlandais influencent également le choix de se rendre en Thaïlande.

  GÉOGRAPHIE DE PHUKET :

geographie de phuket

Phuket désigne à la fois une province, une île et une ville de Thaïlande.

Province : Phuket, code postal : 83000, superficie : 543 km², population : 416 582 hab. (2019)

  • Topograhie :

La plus belle perle de l'Océan Indien. L'île s'étend sur près de 60 km du nord au sud, et 20 km d'Est en ouest, soit 543 km2 de superficie. C'est la plus grande île de Thaïlande. Son extrémité nord est reliée au continent par le pont Sarasin. Koh Phuket est située au bord de la Mer d'Andaman (dans l'Océan Indien) sur la côte ouest de l'isthme thaïlandais. Sa forme peut vaguement faire penser à la Corse. Son point culminant est le "Khao Mai Thao Sip Song" et s'élève à 529 mètres au dessus du niveau de la mer. Cependant, il existe un point plus élevé, de 542 mètres d'altitude, dans les collines de Kamala derrière la cascade de Kathu. 

  • Végétation :

Le littoral de Phuket est bordé de nombreuses plages de sable blanc, de baies d'eau limpide, de cocotiers et d'hévéas (arbre d'origine amazonienne cultivé pour sa sève : le latex, dont la transformation permet de créer le caoutchouc). L'intérieur de l'île est couvert de collines à la végétation luxuriante. C'est d'ailleurs à cette particularité qu'elle doit son nom : Phuket vient du malais « bukit » qui signifie colline.

  • Un climat propice au tourisme :

L'année à Phuket est partagée en 2 : La saison des pluies de mai à octobre, et la saison chaude de novembre à mai, plus favorable au tourisme. Néanmoins, le soleil brille régulièrement au cours de la saison des pluies, les averses ne durant généralement pas plus de 2 ou 3 heures. Les températures moyennes sont comprises entre 22 et 34°C. La meilleure période pour aller à Phuket s'étend de novembre à mai. Depuis quelques années, les réserves d'eau de Phuket subissent les conséquences d'une évidente diminution des précipitations. 

  • L'économie de Koh Phuket :

Les principales richesses de Phuket sont le tourisme (plus de 9 millions de visiteurs en 2017), les plantations d'hévéas (l'arbre à caoutchouc), de noix de coco et de cajou, l'étain (jusqu'aux années 70) et enfin la pêche.
Selon les données publiées par le Bureau National du Développement Economique et Social, Phuket est devenue la région la plus riche de Thaïlande, devant Bangkok. Les touristes ont généré quelques 385 milliards de bahts, soit près de 14% des 2,7 milliards de milliards de bahts rapportés par le tourisme dans l'ensemble du pays.

La monnaie nationale est le baht (THB) et le change à ce jour (10/02/2021) est d'environ 35 THB pour 1 €.

  • Transports à Phuket :

Depuis Bangkok et toutes les grandes villes du pays, on peut se rendre à Phuket en avion ou en bus. Depuis Phuket, les ferrys, les long tails ou les speed boats desservent toutes les îles de la région. Les bus et minibus vont à Krabi, Khao Lak, Khao Sok... Les taxis, moto-taxis et bus locaux permettent de se déplacer sur l'île de Phuket. Des sociétés de location de scooters et voitures sont présentes dans tous les grands villages de l'île.

  • Comment aller de Bangkok à Phuket ?

Les vols low cost proposés aux départs des aéroports de Don Muang et Suvarnabhumi à Bangkok, pour rejoindre Phuket sont quasiment aux mêmes prix que les trajets en bus... Alors, pourquoi diable s'enfermer dans un bus pendant une dizaine d'heures alors que le vol ne dure qu'1 heure 20 ?

Powered by 12Go Asia system

 LES DISTRICTS ET SOUS-DISTRICTS DE LA PROVINCE DE PHUKET

LES DISTRICTS DE L'ÎLE DE PHUKET
Phuket désigne à la fois une province, une île et une ville. La province comprend bien sûr Koh Phuket mais aussi quelques îles environnantes : Koh Aeo, Koh Bon, Koh Hae, Koh Lone, Koh Maphrao, Koh Naka Yai, Koh Racha Noi, Koh Racha Yai et Koh Sirey. La province de Phuket est divisée en 3 districts (amphoe), eux-mêmes divisés en 17 sous-districts (tambon) et 103 villages (muban). Muang Phuket, Kathu et Thalang sont les 3 districts de l'île de Phuket :
1.Muang Phuket
2.Kathu
3.Thalang 

1.MUANG PHUKET DISTRICT

SOUS DISTRICTS :

  • TALAT YAI (ตลาดใหญ่) 52 192 habitants
  • TALAT NUEA (ตลาดเหนือ) 23 381 hab.
  • KO KAEO (เกาะแก้ว) 10 136 hab.
  • RATSADA (รัษฎา) 33 534 hab.
  • WICHIT (วิชิต) 38 701 hab.
  • CHALONG (ฉลอง) 18 072 hab.
  • RAWAI (ราไวย์) 13 623 hab.
  • KARON (กะรน) 7 094 hab.
  • KATHU DISTRICT

2.KATHU DISTRICT :

SOUS DISTRICTS :

  • KATHU (กะทู้) 20 239 hab.
  • PATONG (กะทู้) 17 843 hab.
  • KAMALA (กมลา) 5 459 hab

2.THALANG DISTRICT :

SOUS DISTRICTS :

  • THEP KRASATTRI (เทพกระษัตรี) 18 320 hab.
  • SI SUNTHON (ศรีสุนทร) 14 197 hab.
  • CHOENG THALE (เชิงทะเล) 14 113 hab.
  • PA KHLOK (ป่าคลอก) 12 224 hab.
  • MAI KHAO (ไม้ขาว) 11 874 hab.
  • SAKHU (สาคู) 4 496 hab.

(NOMBRE D'HABITANTS EN 2017)

 ÉGALEMENT SUR RAWAI.FR

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook Pixel

Facebook Pixel recueille des données qui nous aident à suivre les conversions des annonces Facebook, à optimiser les annonces, à créer des audiences ciblées pour les annonces futures et à faire du remarketing aux personnes ayant déjà effectué des actions sur notre site Web. En l'acceptant, vous acceptez la politique de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

YouTube

Les vidéos intégrées fournies par YouTube sont utilisées sur notre site Web. En acceptant de les regarder, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Vimeo

Les vidéos intégrées fournies par Vimeo sont utilisées sur notre site Web. En acceptant de les regarder, vous acceptez les règles de confidentialité de Vimeo: https://vimeo.com/privacy

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies

Google Ad

Notre site Web utilise Google Ads pour afficher du contenu publicitaire. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/technologies/ads?hl=fr