LA RÉALITÉ SUR PHUKET

"La vérité, rien que la vérité, je le jure..." Faire preuve d'objectivité n'a jamais été la qualité première de l'internaute qui s'exprime sur les réseaux sociaux. Lire et considérer les propos du premier quidam dans les groupes facebook n'est pas un comportement à adopter lorsqu'on prépare son voyage à Phuket (ou ailleurs).
FAUT-IL ALLER A PHUKET
Publié par Rawai.fr - Mis à jour le 01/03/2024


Il y a quelques décennies déjà, bien avant l'avènement d'internet, on pouvait observer ici et là, dans certains guides de voyage, à la télévision et dans la presse, des articles ou des reportages dénigrant Phuket, qualifiée pourtant à l'époque comme majestueuse et surprenante par la majorité des voyageurs. 
Par intérêt personnel, snobisme ou méconnaissance, des pseudo-journalistes à l'argumentation douteuse s'acharnaient sur la plus grande île de Thaïlande alors qu'elle faisait indiscutablement partie des plus belles de tout le Sud-Est Asiatique.
Aujourd'hui, ceux qui dénigrent "la perle de la Mer d'Andaman" s'expriment via les réseaux sociaux et répandent leur charabia indigeste sans qu'aucun modérateur ne les contrarie.
La plupart de ces groupes de "voyageurs" sont des vide-ordures virtuels où règne habituellement une ambiance malsaine et où sont déversés affabulations et délires schizophréniques.
À chaque question absurde s'ensuivent systématiquement des propos moqueurs voire des discours haineux. 
À la décharge des "haters", force est de constater que les sujets évoqués et les interrogations des internautes sont généralement stériles et sans intérêt pour ne pas dire stupéfiants de niaiserie (nous illustrons nos affirmations dans l'un des paragraphes qui suivent avec quelques véritables exemples relevés dans des groupes consacrés à la Thaïlande).
Les réactions sont évidemment d'un niveau équivalent, bancales ou inventées par des marioles qui ont passé 3 jours à Patong ou qui ne sont pas sortis du Club Med de Kata.
Déverser ainsi sa haine est absolument malsain, impardonnable, particulièrement lâche et inutile. Il n'est pas compliqué de canaliser ses émotions et passer outre. 
Comme beaucoup d'entre nous, il ne nous aura fallu qu'une courte période pour s'apercevoir qu'entrer dans une controverse ou rétablir une vérité sur internet avec un inconnu n'aboutissait en général qu'à une furieuse et interminable série d'insultes. Une expérience éminemment délétère qui nous aura été définitivement utile.
Enfin dans la dernière section de cette page, nous tenterons de parer au mieux et sans agressivité, des affirmations et soi-disant expériences nous apparaissant non fondées, inexactes ou imaginaires.

Que les choses soient claires entre nous, je ne suis pas né à Phuket et je connais peu le nord du pays. Je viens dans la région depuis 1996, j'ai habité à Rawai pendant 5 ans et j'y viens plusieurs mois par an dès que j'en ai l'opportunité. Mon expérience est donc tout à fait relative mais ceux qui fréquentent mon site pourront s'apercevoir de la qualité et de la précision des informations délivrées. Ici, on n'extrapole pas, lorsque nous sommes ignares sur un sujet, on préfère s'effacer et laisser les experts s'exprimer. 
L'humilité et la clairvoyance sont des qualités qui tendent à disparaître et qui sont totalement absentes sur les groupes FB consacrés à la Thaïlande. 

PHUKET OUTRAGÉE, PHUKET MARTYRISÉE

LA MAUVAISE REPUTATION DE PHUKET
Phuket ! Phuket outragée, Phuket brisée, Phuket martyrisée mais Phuket irrésistible ! C'est bien sûr comme d'habitude, sur les réseaux sociaux que l'on peut lire les plus grosses inepties concernant Phuket.

 HALTE À L'INFO EN TOC ET À LA CALOMNIE !

Nous en avons relevé quelques-unes des plus ridicules : "Phuket est devenue trop touristique... Elle est envahie par les banlieues de France... Phuket n'est pas la vraie Thaïlande... Les prix ont doublé en 10 ans, tout est excessivement cher... Les taxis de l'île sont tous des voleurs... L'accueil dans les établissements hôteliers n'est pas à la hauteur... Il y a trop de Français... La population de Phuket n'est pas accueillante... Phuket est un repère pour les dégénérés de toute la planète... On y croise des prostituées à chaque coin de rue... La mer est très dangereuse ", etc...
La presse locale et ses sites internet façonnent également cette mauvaise réputation en véhiculant des "informations" des plus anxiogènes et dénuées d'intérêt : Accidents de la circulation, suicides, agressions, peines de prison arrestations, affaires de drogue et de corruption, etc...
Dans une moindre mesure, le bouche à oreille pratiqué par certains touristes de passage, éternellement insatisfaits, participe aussi à la désinformation. Comment des voyageurs qui séjournent sur l'île seulement 2 jours peuvent-t-ils épandre une quelconque allégation sur la région alors qu'une vie ne suffirait pas à la connaître ?

 DES ATOUTS INDISCUTABLES

Nous tenons donc, ici, à établir en toute objectivité, une mise au point et définitivement bâillonner les mythomanes et les mous du bulbes qui empestent l'atmosphère avec leurs vils et hâtifs jugements.

Le potentiel et les atouts spécifiques de Phuket sont indiscutables :
  • Tarifs des transports pour se rendre à Phuket (depuis toute la Thaïlande) très compétitifs.
  • Diversité et quantité de plages (Phuket n'a rien à envier à Koh Samui, ni même Bali).
  • Accès facile vers les nombreuses îles des alentours.
  • Abondance des sociétés de services.
  • Expérience et professionnalisme des organismes touristiques.
  • Grands choix d'hébergements pour tous les budgets.
  • Population accueillante et bienveillante.
  • Facilité pour se déplacer sur l'île.
  • Paysages paradisiaques de la baie de Phang Nga.
  • Grand choix d'activités sportives.
  • Cuisine locale délicieuse et bon marché.
  • Proximité de destinations exceptionnelles : Koh Yao Noi et Yai, Koh Lanta, Krabi, Khao Lak, Koh Phi Phi...
  • Peu de moustiques.
  • Au nord de l'île, Mai Khao et Cap Panwa au sud, demeurent des zones tranquilles, moins populaires et ne subissant pas de développement à outrance.

 IMMUABLEMENT, PHUKET ENSORCELLE

Phuket n'est certes pas parfaite, cependant elle reste depuis plus d'une décennie la destination la plus fréquentée d'Asie-du Sud-Est et attire plus de 8 millions de voyageurs par an. L'île est suffisamment vaste pour sauvegarder des zones mois fréquentées, même en haute saison.
Face à ces diffamations, snobismes et effets de mode, Phuket conserve ses atouts majeurs et la région demeure aussi captivante et envoûtante qu'il y a 40 ans.
Quitte à chagriner ses détracteurs, Phuket et sa baie connaîtront assurément un succès croissant durant les prochaines décennies.

QUELQUES POSTS ABERRANTS RELEVÉS SUR FACEBOOK

balivernes sur les réseaux sociaux
Vu le comportement inadapté des internautes, la potentiel de ce genre d'outil est tristement voué à la désuétude et à la médiocrité. Oui, nous comprenons votre agacement face à notre manie de généraliser... Il est vrai que certains arrivent à tirer leur épingle du jeu et sont quelquefois satisfaits des échanges effectués. Encore faut-il avoir la chance de tomber sur un interlocuteur fiable dont le QI est supérieure à la moyenne... Pourtant, il s'avère que les plus bavards sont bien souvent les moins expérimentés.
L'imposture est reine et l'île Phuket en prend pour son grade à grands coups de chats, coachings, tutoriels et vlogs bidonnés.
Voici quelques questions ou discussions les plus lunaires relevées ces derniers temps sur certains groupes :

  • "...Où faire le change €/THB, à Paris ou à Phuket ?... "
La question est récurrente, la réponse évidente : Il est plus avantageux de changer son numéraire une fois arrivé à destination. Il faut également précisé que le taux de change est souvent plus intéressant hors des aéroports.

  • " ...Connaissez-vous un bon hôtel sur l'île de Phuket ?... "
Plus de 2500 hébergements sont recensés sur l'île, à vous de mener vos investigations sur une plateforme de réservation. Vos critères de choix ne concernent que vous : Tarif, emplacement géographique, confort, services proposés.

  • " ...Des Français pour boire un verre ce soir à Rawai ?... "
Que ce soit à Rawai ou dans un autre village de Phuket, vous croiserez inévitablement et rapidement des compatriotes. La rencontre planifiée sur les réseaux est souvent décevante voire risquée. Rien de tel que le hasard et l'improvisation dans les rapports amicaux.

  • " ...Mon mari ne supportent pas la cuisine épicée... "
Effectivement, les plats thaïlandais sont quelquefois très relevés. Il sont cependant préparés par des humains dont les qualités et compétences intellectuelles ne sont pas inférieures aux vôtres. Ils se conformeront à vos exigences avec complaisance. Il suffit de demander...

  • " ...J'ai été piqué par un insecte... "
Quelle déveine ! En général, l'intéressé accompagne son post d'une photo... Les puces, punaises, moustiques ou sandflies sévissent sous les tropiques, c'est ainsi... Quelques démangeaisons ne gâcheront pas votre séjour à moins d'être allergique aux piqûres d'insectes. 

  • " ...Quel adaptateur pour les prises électriques en Thaïlande..."
Depuis bien longtemps, les installations électriques ont été normalisées aux standards occidentaux dans toute la Thaïlande. Et quand bien même, si tel n'était pas le cas, vous trouverez tout ce que vous recherchez dans le plus proche supermarché.

  • " ...Comment aller de Phuket à Khao Lak ?... "
Pourquoi poser cette question sur les médias sociaux alors que des sites spécialisés comme le notre sont accessibles en ligne ? Il s'avère que ce trajet est en outre l'un des plus simples à effectuer, avec ou sans réservation. Pourquoi donc ne pas exposer cette requête directement sur un moteur de recherche ? 

  • " ...Le permis international est-il obligatoire en Thaïlande ?... "
Existe-t-il un pays (hors de l'Europe) qui autorise à rouler sans permis international ? 
Non seulement celui-ci est obligatoire mais il doit être nécessairement accompagné du permis de conduire national (avec mention A, si vous conduisez un 2 roues).

  • " ...Merci pour l'acceptation, voici mon itinéraire : Bangkok : 2 nuits, Chiang Mai : 1 nuit, Koh Samui : 2 nuits, Krabi : 1 nuit puis retour sur BKK. Qu'en pensez-vous ?... "
Le cerveau humain est l'organe qui nous différencie de tout le genre animal. Il orchestre en permanence nos faits et gestes à condition toutefois de savoir l'entretenir et l'utiliser à bon escient. Gambergez un peu et faîtes preuve de ténacité en enquêtant vous-même sur la toile, en vous imprégnant d'informations concrètes. Il vous faudra bien plus de 5 minutes pour établir un itinéraire correct. Ce n'est certainement pas en demandant conseil à de mystérieux inconnus sur les réseaux sociaux que vous obtiendrez les recommandations les plus judicieuses.

  • " ...Salut la team, J - 4, je suis excité comme une puce, à nous les plages de rêve... "
C'est curieux chez les membres, ce besoin de s'exprimer pour ne rien dire. Je peux comprendre qu'un adolescent soit quelquefois bavard et ai besoin d'exposer maladroitement ses sentiments intimes. J'éprouve davantage de difficultés à supporter un adulte qui se livre sans réserve et déblatère des banalités.

  • " ...Je veux m'installer en Thaïlande, je recherche un job dans la restauration (à Phuket si possible). Je suis très motivé ! Ci-joint mon CV... "
On peut observer ce genre de requête régulièrement sur les groupes FB. Comment peut-on être à ce point déconnecté de la réalité ? Comment peut-on espérer s'expatrier en postant une telle demande ? 
Cher Brandon, il faut arrêter de fantasmer de la sorte, arrêter de traînasser au plumard aussi tard, diminuer ta consommation de cannabis. Une expatriation en Thaïlande ou ailleurs ne s'improvise pas. Quant à trouver un emploi dans la restauration à Phuket, à moins d'être doué, spécialisé, bilingue, expérimenté ou pistonné, les chances me paraissent bien minces.

  • " ...Ma fille part seule à Phuket et je suis très inquiète, je recherche des Français sur l'île qui pourraient la conseiller et l'aider en cas de souci... "
Bravo ! Vous exposez publiquement votre fille à tous les margoulins francophones de l'île. L'accueil promet d'être chaleureux... 

  • "...Nos amis thaïlandais nous ont raccompagné à l'aéroport, tout le monde pleurait. Un moment très émouvant... "
Ces élans d'émotion me surprennent quelque peu. Le peuple thaïlandais est réputé pour être particulièrement digne et se refuse généralement à extérioriser ses sentiments. Certains affirment qu'ils sont indifférents ou insensibles, nous parleront plutôt de pudeur et de modération.

  • " ...Je souffre d'hyperhidrose (transpiration excessive) et je voudrais savoir s'il y a des douches à l'aéroport de Phuket... "
On nage en plein délire, certains s'exposent sans aucune limite quitte à paraître ridicule. 
J'ai récemment lu le post d'un simplet de 30 ans (commerçant à Koh Samui) annoncer le traitement chirurgical de son phimosis à ses 1000 followers... 

"...Nous sommes terrifiés et écrasés par les trivialités, nous sommes dévorés par le néant..."
Charles Bukowski

LES RUMEURS ONT LA PEAU DURE...

Médisances et commérages submergent les nouvelles technologies de communication. Il est devenu impossible de gérer l'ampleur du phénomène. Le seul et unique moyen d'y échapper est de faire preuve de méfiance, de discernement et d'objectivité en développant son instruction, son sens critique et ses facultés d'analyses. Halte aux balivernes infantiles et à la désinformation systématique !

 LA VIE À PHUKET EST CHÈRE ! 

Le baht devient une monnaie forte, le pouvoir d'achat des Occidentaux baisse inexorablement. Peut-on pour autant parler de "vie chère" ? 
Le pays subit l'inflation et la crise économique internationale comme tous les autres pays avec quelques variantes : 
Depuis la guerre en Ukraine et l'arrivée massive des Russes, les loyers à Phuket ont terriblement augmentés.
Les produits d'importation n'ont jamais été aussi chers mais le prix moyen d'un caddy dans l'un des supermarchés de Phuket reste nettement inférieur à celui du caddy français. Le tarif de l'essence a très peu varié, environ 1 €uro le litre. 
Les différents moyens de transport n'ont subit qu'une très sensible augmentation depuis la crise sanitaire. 
Oui, comparativement aux grandes villes de Thaïlande, Phuket a toujours été plus chère mais pas de quoi paniquer pour autant. Les tarifs pratiqués sur les îles proches de Phuket (Koh Phi Phi, Koh Yao...) impacteront davantage votre budget.

 LA PROSTITUTION EST OMNIPRÉSENTE À PHUKET ! 

"...N'emmenez pas vos enfants à Phuket, il y a des filles de bars et des transsexuels partout..."
Une mise au point s'impose sur cette remarque récurrente émanant de cerveaux atrophiés. La prostitution à Phuket existe mais elle ne concerne que certains quartiers. Les grenouilles de bénitier ont toujours eu la fâcheuse tendance à voir des pédophiles à chaque coin de rue. Les hôtesses de bar restent gentiment collées à leur tabouret de bar et font peu d'esclandres. Il s'avère que Phuket est devenue depuis une vingtaine d'années une destination familiale.

 LE SURTOURISME A TUÉ PHUKET !

Des chiffres totalement aberrants concernant le ratio de touristes par habitant ont largement circulé sur la toile en 2023. Presque tous les sites dédiés à Phuket et à la Thaïlande se sont empressés de partager l'élucubration d'un assureur en recherche de notoriété. Les gars vendraient père et mère pour quelques centaines de clics supplémentaires. Seulement 2,3 websites (dont rawai.fr) avaient rapidement invalidé l'info et mis à l'amende son auteur.
Il se trouve néanmoins que je n'ai jamais vu autant de monde en janvier 2024. Il sera intéressant (et certainement inquiétant) de concerter les prochaines statistiques sur la fréquentation touristique de l'île.

 PHUKET EST MOCHE ET A PERDU SON AUTHENTICITÉ !

Effectivement, ces 50 dernières années, le monde a évolué de manière vertigineuse et pas toujours dans la bonne voie. La Thaïlande et Phuket n'ont pas échappé à la mutation, bien au contraire. Lors de la fin du 20ème siècle, la modernisation et le développement industriel du pays furent fulgurants. En seulement quelques décennies, l'ancien royaume de Siam est devenu la 2ème puissance économique d'Asie du Sud-Est.
Cette subite progression a considérablement changé le mode de vie d'une partie de la population. Dans les grandes agglomérations, les privilégiés roulent dorénavant en "Toyota Fortuner", partent en vacances plus souvent et à l'étranger, inscrivent leurs enfants dans les meilleures universités...

Tout ça pour dire que les amateurs d'authenticité pourraient être un poil déçu en Thaïlande (et ailleurs). 
Cependant, on cultive ici, un amour sincère pour le temps passé, on entretient les vieilles bâtisses, on conserve les vieux objets, on apprécie les anciennes coutumes, on aime écouter les histoires des aînés...
Le vintage est devenu aujourd'hui très à la mode chez les jeunes générations. On s'applique à dégoter et à rénover de vieux objets ou des véhicules des années 60-70. Cette passion pour l'ancien est manifeste dans toutes les villes historiques de Thaïlande. Elle démontre une certaine nostalgie et un réel attachement à la culture, à l'histoire et aux traditions du pays. 

Concernant l'aménagement du territoire à Phuket, depuis 25 années, nous ne pouvons qu'observer une prolifération anarchique de bâtiments commerciaux, de supermarchés, d'hôtels ou resorts et de villas sur le littoral et plus en retrait dans les terres. Les zones boisées et agricoles disparaissent peu à peu.
Précisons que toutes les villes et îles touristiques de Thaïlande (et d'ailleurs) connaissent le même sort. Inutile donc de s'acharner sur l'île de Phuket qui ne subit pas une déforestation outrancière contrairement à ce que certains affirment.

 IL N'Y A RIEN À FAIRE NI À VOIR À PHUKET !

Pour propager ce genre de fadaises, il est évident qu'il ne faut jamais avoir mis les pieds sur l'île. Les activités sur Phuket island et ses alentours sont innombrables. La région est très certainement la plus attractive du pays, une vie entière ne suffirait pas à découvrir son potentiel phénoménal.

 KOH SAMUI, C'EST MIEUX QUE PHUKET !

L'exemple typique de la subjectivité, aucune argumentation, un dialogue assurément difficile voire impossible. Juste une réflexion infantile à ne pas prendre en considération et qui témoigne du manque de réflexion ou de la perfidie de certains de nos congénères.

QUEL COMPORTEMENT ADOPTER ?

Comment réagir et lutter face à l'avalanche de fakes, d'incivilités et de médiocrité sur Internet ? 

 CONCERNANT LES GROUPES FB :

Il nous suffit d'ignorer les conversations stériles, de ne pas encourager le débat lorsque celui-ci est désespérément futile et peu constructif ou simplement de ne pas s'inscrire ou se désinscrire de ces groupes. 

 CONCERNANT LES VLOGS :

En vous abonnant aux vlogs francophones dont le contenu est (trop souvent) insipide, répétitif, désolant et sans la moindre déontologie, vous encouragez leur prolifération. Alors, abstenez-vous de visionner leurs vidéos grotesques et bannissez définitivement leurs auteurs dotés généralement d'un égo démesuré et d'une cupidité indécente.

 CONCERNANT LES WEBSITES :

Les sites internet francophones de qualité dédiés à la Thaïlande ne sont pas si nombreux. Ils sont généralement et tristement mal classés par les algorithmes qui avantagent dorénavant des websites dopés à l'intelligence artificielle ou conçus par les experts en SEO (techniques de référencement). 
Le comportement des internautes a aussi largement pesé dans la balance. En effet, la volonté d'obtenir à la hâte, une information sommaire sur une requête unique a ruiné les efforts de nombreux webmasters dont le site n'est pas classé parmi les 3 premiers. 
Comprenez que le smartphone est loin d'être le meilleur outil, la tablette ou l'ordinateur sont bien plus adaptés pour une préparation de voyage ou une autre investigation plus approfondie. 
Afin d'encourager vos sources préférées, ne vous contentez pas de lire les punchlines, scrollez, visitez d'autres pages, ne zappez pas trop vite, placez-les en favoris, partagez sans modération, parlez-en autour de vous et surtout soyez assidus. 

Si vous doutez de la véracité de certaines témoignages, renseignements, vérifiez et multipliez vos sources. Si celles-ci confirment l'information, vous pourrez alors la prendre en considération.
Soyez méfiants vis à vis des rédacteurs bourrés de certitudes.

CE QUI NOUS AGACE À PHUKET

Il est indéniable que depuis ces 15 dernières années, le développement de l'industrie du tourisme de masse à Phuket fut extrême et a généré de multiples dommages collatéraux. L'impact sur l'environnement nous paraît être le plus fâcheux. Toutes les stations populaires de l'île ont subit une importante dévégétalisation, les grandes surfaces, immeubles, hôtels et villas ont proliféré. Le béton et le goudron se sont définitivement substitués aux paillotes typiques et aux chemins de terre d'antan...
Aujourd'hui, certains considèrent Phuket comme étant une évidente victime du "surtourisme". Même si ce terme nous paraît exagéré, inadapté et employé à tort et à travers, il est vrai que durant la haute saison (à partir de mi-décembre jusqu'à fin février), les plages les plus populaires et les sites touristiques majeurs sont envahis. Alors, si la foule vous exaspère, il est plus judicieux de séjourner hors de Phuket (Khao Lak, Koh Yao, Takua Pa, Trang... (Les zones tranquilles aux alentours de Phuket ne manquent pas !) ou simplement éviter de s'y rendre lors de cette période.
Plus généralement et ces derniers temps, nous pouvons observer une certaine dégradation de la qualité de vie qui caractérisait jusqu'alors la province de Phuket. Nous recensons ci-dessous quelques contrariétés qui troublent notre vie quotidienne et dévalorisent le potentiel naturel de Phuket.

 LA DENSITÉ DU TRAFIC ROUTIER 

Les embouteillages provoqués par un parc automobile démesuré et des travaux incessants sont fréquents. Il est donc préférable d'éviter les heures de pointe de 8h00 à 10h00 et de 16h00 à 20h00. Accidents, sorties d'école, contrôles policiers, fêtes et festivals engendrent systématiquement des ralentissements ou bouchons. Les weekends, les périodes de fêtes, les vacances thaïlandaises et la haute saison (décembre à mars) sont les pires périodes pour circuler à Phuket.

 LA BÉTONNISATION DE PHUKET

Dés le début des années 90, les investisseurs et promoteurs immobiliers étrangers les plus perspicaces avaient prédit le développement touristique fulgurant de la Thaïlande et de Phuket en particulier.
Comment les propriétaires terriens du littoral, pour la plupart pêcheurs ou agriculteurs auraient-ils pu ne pas céder à leurs alléchantes offres. En l'espace de 30 ans, la majeure partie des quartiers proches des plages se sont vus peu à peu grignotés et sont aujourd'hui assiégés par les commerces et les hébergements pour touristes et expatriés. 
Le prix des terrains encore vierges atteint des sommets, seuls les nababs peuvent se permettre d'investir, de construire ou d'élire domicile sur le littoral de Phuket.

Contrairement au reste du territoire dont la forêt est en voie de disparition, la superficie totale des forêts primaires sur l'île de Phuket a seulement diminué de 4.6% (plus de 300 ha, soit environ 40 stades de foot) essentiellement au nord durant les 2 dernières décennies. Plus grave la couverture végétale aurait elle, diminué de 15% sur la même période (sources : globalforestwatch.orgresearchgate.net et worldrainforests.com).
La situation est jugée très préoccupante mais pas encore catastrophique.

 LES NUISANCES SONORES

Le bruit ne dérange pas une majorité de Thaïlandais. On pourrait même parfois penser qu'ils l'apprécient. L'excès de décibels ne ferait-il pas fuir les mauvais esprits et les fantômes ? 
Dans les grandes villes et au coeur des villages, le vacarme se manifeste dès le lever du jour : sirènes et klaxons d'ambulances, débroussailleuses, pétards, musique, cris d'oiseaux, vrombissements de véhicules, crapauds buffles, aboiements de chiens, braillements, piaillements... On finit par s'habituer et tolérer cette cacophonie sauf quand les touristes en sont les instigateurs. J'en profite pour expliquer à ceux qui jouent ou écoutent de la musique sur la plage qu'ils me gonflent prodigieusement ! Remballez vos didgeridoos et vos tams-tams ! Allez vous exprimer dans les montagnes ou dans la jungle profonde où vous n'empiéterez pas sur la liberté d'autrui. 

 L'INCIVILITÉ DE CERTAINS TOURISTES 

Phuket est aujourd'hui convoitée et très visitée. La douceur d'y vivre se voit peu à peu dénaturée par le comportement irrévérencieux de quelques touristes. Une minorité de voyageurs a en effet la fâcheuse tendance à croire que tout leur est permis.
Dès lors que l'on sort de chez soi, il est de bon ton de ne pas faire n'importe quoi, de contrôler ses pulsions scélérates et de respecter son prochain. Surtout à l'étranger !
Certains Thaïlandais qui côtoient les farangs depuis longtemps et quotidiennement ont perdu leur sourire et leur bienveillance légendaires. On comprendra aisément leur lassitude et leur agacement face à notre intrusion.
Les insulaires de Phuket sont aujourd'hui confrontés à l'agressivité, la bêtise, l'inconscience, la désinvolture, l'irrespect et la pédanterie de nombreux touristes.

 LA RARÉFACTION DES LIBERTÉS INDIVIDUELLES

La déconcertante impression de liberté que l'on pouvait encore ressentir dans les années 90 se dissipe peu à peu, gangrenée par les nouvelles règles établies par le monde moderne. Le port du casque est devenu obligatoire, on ne peut plus fumer où l'on veut, les contrôles d'alcoolémie sont plus nombreux, les policiers sont moins corruptibles, les bars et restaurants doivent respecter des horaires de fermeture, les caméras de surveillance prolifèrent...

 ÉGALEMENT SUR RAWAI.FR

GESTION DES COOKIES

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

YouTube

Les vidéos intégrées fournies par YouTube sont utilisées sur notre site Web. En acceptant de les regarder, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Ad

Notre site Web utilise Google Ads pour afficher du contenu publicitaire. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/technologies/ads?hl=fr