QUAND LE FARANG DÉRAPE...

Sur le territoire thaïlandais, depuis quelques mois, on recense une recrudescence d'incivilités, de délits et de crimes commis par des touristes ou des expatriés. Ce type d'incartades est considéré par le peuple et l'état thaïlandais comme un véritable sacrilège, les étrangers fauteurs de troubles l'apprendront à leurs dépens.

" ...En toile de fond, il faut savoir que l’échelle de ce qui est grave et de ce qui est sans importance diffère des codes farang. Le rapport au temps et à l’espace est également autre. Donc, sous cette latitude, on jauge et relativise autrement. Une approche différente de ce qui fait et vaut conflit induit des perspectives de règlement dissemblables à l’Ouest et à l’Est. Les modes de régulation des conflits et de la brutalité sont une caractéristique propre à chaque société... "
Patrick Chesneau, journaliste et chroniqueur au magazine Gavroche
touriste irrespectueux à phuket en thailande
Publié par Rawai.fr - Mis à jour le 18/04/2024

LA FAILLE SOCIALE ENTRE L'ORIENT ET L'OCCIDENT

LA FAILLE ORIENT OCCIDENT
Nous avions jusqu'à présent évité de relater ce genre de faits divers dits " à sensation " ou " à scandale " mais face aux dernières affaires délictueuses dans lesquelles sont impliqués des étrangers occidentaux, il nous parait nécessaire de mettre une nouvelle fois en garde, ceux qui s'apprêtent à voyager au " pays des hommes libres ". Certains gugusses en shorts et claquettes auraient un peu trop tendance à négliger les règles et les coutumes de nos respectables et respectueux hôtes.

Ici, pas de road rage ni klaxons, pas de comportements agressifs, méprisants ou de violences gratuites, pas de vandalisme, peu de vols et de cambriolages. Vous ne rêvez pas, ce monde existe, le Royaume de Thaïlande peut se vanter d'en faire partie. Pas question pour autant de s'engager dans un concert de louanges démagogiques ou de s'exalter comme une midinette, le pays est loin d'être exemplaire. 

Lorsque l'on voyage en Thaïlande pour la première fois, il est profondément agréable et troublant d'observer l’harmonie qui règne entre les Thaïlandais, quelles que soient leur classe sociale et leur origine géographique.
  
" ...Cette quête permanente de sérénité au plan individuel comme collectif s’exprime de manière spécifique dans les sociétés de l’Asie du Sud-Est, fortement imprégnées par le bouddhisme... " 
Patrick Chesneau

DÉLITS ET CRIMES RÉCENTS PERPÉTRÉS PAR DES TOURISTES EN THAÏLANDE

FAITS DIVERS A PHUKET
Il se trouve que depuis quelques mois, une multitude d'incivilités, de délits et de crimes ont été commis par des touristes ou des expatriés. Il n'est pas une journée sans qu'un média thaïlandais ne relate une action extravagante, violente ou illégale mettant en cause un farang. Le " farang " consciemment ou pas, aurait quelquefois tendance à oublier de respecter les locaux et à heurter leur sensibilité. Or, défier les Thaïlandais de la sorte lorsque l'on est étranger n'est pas chose à faire. Les auteurs de ce genre d'actes maladroits ou barbares sont sévèrement réprimandés et quelquefois expulsés. On ne badine pas avec la fierté thaïlandaise et encore moins avec les lois...
Les frasques sont diverses et variées, elle vont de l'impolitesse au meurtre en passant par le vol et le travail illégal. Toutes les nationalités sont concernées même si les litiges impliquant les Français, les Anglo-Saxons et les Russes paraissent plus nombreux. 

 UN NÉANDERTALIEN À BANGKOK (AVRIL 2024)

Jusqu'ici, tout allait encore plutôt bien... Depuis le 11 avril, on peut craindre le pire... Nous entrons dans un nouveau monde, une nouvelle ère avec des humains au cerveau atrophié, lobotomisé, gangrené, putréfié... Ces derniers mois, un bon nombre de cas ont été recensés en Thaïlande. 
Le dernier observé dans la capitale thaïlandaise a tout d'un poisson d'avril mais il est pourtant bien réel...
Après avoir expulsé ses matières fécales en pleine rue, près de Soi Nana à Bangkok, un touriste de type caucasien est allé faire sa petite toilette en toute sérénité dans le bassin d'un sanctuaire bouddhiste...
Le 11 avril 2024 est désormais le premier jour de cette nouvelle ère, celle de " l'Homo declinus ".

 TAXI FURIE (AVRIL 2024)

Un chauffeur de taxi a perdu le contrôle de son véhicule et a provoqué un accident après avoir été violemment agressé par son client, un touriste autrichien de 59 ans, fumeur contrarié et alcoolisé. Ce dernier a perdu le contrôle de son cerveau lorsque le taxi driver lui a expliqué qu'il était impossible de fumer à l'intérieur du véhicule.

 LE GOUROU POLONAIS DE KOH PHANGAN (MARS 2024)

Quand on vous dit de vous méfier de ces coachs voyous qui traînent sur les chaînes vidéos... Celui-ci fait un tabac sur les réseaux sociaux, la police vient de l'interpeller à Koh Phangan pour activités illégales. L'hurluberlu a beau avoir une tête de simplet, il rassemble les foules et entraîne dans ses dérives sectaires, des dadais véganes, des ravers perchés, des écolos attardés. Son thème de prédilection : le tantrisme... 
Pour des sommes qui avoisinent les 500 €, il enseigne à ses apôtres les techniques de ce courant hindouiste. Les représentants de l'ordre lui reprochent d'exercer sur l'île sans permis de travail.

 UN POLICIER MOLESTÉ PAR 2 TOURISTES (MARS 2024)

Du jamais vu à Chalong ! Un policier après avoir stoppé 2 touristes Néo-Zélandais en infraction, se fait agresser et violenter en pleine après-midi par les interpellés. Les demeurés, âgés de 36 et 38 ans se sont acharnés sur le fonctionnaire et lui ont dérobé son téléphone et son arme de service. Les renforts ont par la suite maîtrisé et emprisonné les individus au poste de Police. Ceux-ci sont accusés de vol, délit de fuite, agression et violences sur un policier, conduite sans permis et... tentative de corruption sur l'officier le plus  gradé de la Police Station de Chalong ! 
Papa et maman sont de richissimes promoteurs immobiliers, leur tendre progéniture ne devrait donc pas moisir en prison très longtemps.

Ouvrir cette rubrique est définitivement une bonne idée, elle nous permettra de rire un peu en partageant des pépites savoureuses de cet acabit et en accablant à souhait les protagonistes.

 QUAND LE CITOYEN SUISSE SE FÂCHE... (MARS 2024)

Vous n'êtes sans doute pas passé à côté de cette histoire qui a fait la une de tous les médias thaïlandais et qui démontre que tout citoyen étranger sous les tropiques peut perdre subitement la raison et franchir la ligne rouge...
Monsieur Urs Fehr d'origine helvétique, expatrié à Phuket et directeur du Green Elephant Sanctuary, aurait donné un coup de pied dans le dos d'une Thaïlandaise de 26 ans, médecin à l’hôpital Dibuk.
Sur la vidéo qu'il a lui-même filmée (à se demander si le gars n'avait pas un peu trop tapé dans le Cognac), on peut voir le bougre sacrément énervé s'approchant de 2 femmes paisiblement assises sur un escalier en bord de mer en hurlant à maintes reprises : " get the f... out ! ". La médecin affirme avoir été savatée mais le Suisse prétend avoir malencontreusement glissé et heurté la jeune femme... 
Propriété privée, plage publique, état d'ébriété... On s'en fout un peu. On constate avec effarement le comportement irascible de ce type assez costaud qui se permet d'insulter et de frapper 2 jeunes femmes thaïlandaises qui font chacune la moitié de son poids. 
Il s'avère que ce n'est pas la première fois qu'il est mêlé à une embrouille avec des autochtones. Au volant de sa rutilante Audi, l'homme aurait menacé de mort un ambulancier, il y a quelques mois.
Tout laisse à penser, que ce mec a le sang chaud et qu'il n'a toujours rien compris aux spécificités de la société thaïlandaise. Il risque de payer cher son ignorance.

 DOUCEMENT SUR L'OVOMALTINE, LES GARS ! (MARS 2024)

Quelques jours seulement après l'histoire évoquée précédemment, un autre homme également originaire de Suisse a violemment frappé une pauvre cinquantenaire thaïlandaise dans un supermarché à Trang ! 
Mais quelle mouche a donc piqué nos amis helvétiques pourtant accrédités d'une réputation irréprochable ? Le retraité-hystérique s'est acharné sur son innocente victime en lui assénant 4 coups de poing au visage causant un traumatisme facial, une fracture du nez et de multiples ecchymoses. 
Pas sûr que son visa retraite soit renouvelé...

 LE JEUNE COW BOY ZOOPHILE (FÉVRIER 2024)

Un américain de 19 ans a été arrêté en mars pour actes zoophiles sur des chevaux à Pa Khlok, près de Mai Khao, au nord de Phuket. Les propriétaires de l'écurie ont observé régulièrement ce jeune homme en train de roder dans les écuries. Sur les enregistrements vidéo des caméras de surveillance, on voit l'individu pratiquer à 3 reprises des actes indécents sur plusieurs juments. 
Si vous aussi, êtes la proie de pulsions délirantes de ce type, assurez-vous avant d'assouvir vos fantasmes barbares qu'il n'y a pas de vidéosurveillance.

 LES LASCARS FONT LEUR CINOCHE À PATONG (FÉVRIER 2023)

Ils sont musclés, bronzés et sentent bon le sable chaud mais ils sèment le trouble et ternissent l'image du touriste français. Plusieurs centaines de compatriotes écervelés sont parvenus à exaspérer les habitants et la police de Patong, en défilant bruyamment en scooter et en bloquant les principales artères du village. Le phénomène est directement importé des grandes banlieues françaises. Via les réseaux sociaux, les lascars se regroupent en début de soirée et s'exhibent torse poil sur leurs luxueux scooters, on gueule, on klaxonne, on roule au pas sur les 2 voies. Une curieuse manière d'exprimer sa joie et remercier l'accueil chaleureux des insulaires. On peut en déduire un manque d'éducation absolu, une absence totale de respect et une inaptitude à voyager sereinement hors de sa cage d'escalier. La police de Patong est désormais sur le qui vive et aligne généreusement les provocateurs pour outrage à l'ordre public, défaut de permis, défaut d'assurance...

 LES NOUVEAUX MENDIANTS

C'est pas franchement nouveau, le phénomène est apparu il y a une petite dizaine d'années, d'abord à Bangkok sur Khao San road, puis plus tard, autour des sites touristiques. De jeunes voyageurs étrangers demandaient la charité pour financer la suite de leur périple... Le phénomène est devenu courant, on peut croiser ici et là, ces énergumènes qui agissent sans honte ni scrupule à la sortie des 7/Eleven. Ils ont entre 18 et 35 ans, des dégaines de punks à chiens et sollicitent aussi bien les Thaïlandais que les touristes. Ni voyous, ni hippies, juste des parasites immatures qui nous font passer pour des imbéciles aux yeux des Thaïlandais. Souvent issus d'une génération bobo anglo-saxone, ils se pensent aventuriers, révolutionnaires, sauveurs du monde moderne ; Sauf qu'ils se pavaneront sur les terrains de golf et rouleront en luxueuse berline, une fois rentrés chez papa-maman... 

COMMENT EXPLIQUER DE TELLES DÉROUTES ?

DELINQUANCE TOURISTIQUE EN THAILANDE
Le succès touristique de la Thaïlande est sans cesse croissant. En 2023, 28 millions de touristes étrangers ont visité le pays (plus de 10 millions à Phuket), le nombres d'actes délictuels et criminels est certainement proportionnel à cet afflux majeur. 
Les voyageurs sont de plus en plus jeunes et peut être plus téméraires. Bon nombre d'entre eux sont Russes, ils ignorent tout de la culture thaïlandaise et sont pour la plupart des voyageurs inexpérimentés. 
Les excès de boisson et de cannabis sont bien souvent à l'origine de problématiques diverses : accidents de la route, pugilats, règlements de compte, vols, actes de vandalisme, meurtres... 

De trop nombreux touristes occidentaux ont la fâcheuse tendance à discréditer les Thaïlandais ou à les prendre de haut. La tolérance des Thaïlandais est unique mais le moindre manque de respect ou un excès de condescendance à leur égard peut exaspérer les plus susceptibles d'entre eux et porter à conséquences graves. Dans le meilleur des cas, on vous ignorera et on vous tournera le dos. Dans le pire, on vous fera savoir que vous n'êtes pas le bienvenu au Royaume. Il sera alors peut être encore temps pour vous de déguerpir avant que la passion ne l'emporte. En d'autres termes, pour les plus endormis : fuyez avant de vous faire lyncher !

Certes, aujourd'hui, la vie dans les métropoles occidentales n'est pas des plus confortables. On comprend aisément l'état de stress permanent et la nervosité de certains citadins continuellement harcelés par leur supérieur hiérarchique, acculés par l'état, terrorisés par les médias, angoissés par la conjoncture... Nous n'excusons pas pour autant ceux qui exportent leurs tourments existentiels et leurs basses pulsions au pays du sourire. Un voyage sous les tropiques thaïlandais devra permettre au contraire aux plus névrosés de lâcher prise, d'éviter le burn-out, de profiter du temps qui passe et d'apprendre d'une société résolument fondée sur l'optimisme et l'harmonie.

D'autres phénomènes pourraient aussi expliquer une bonne partie des pétages de plombs notamment chez les expatriés. Certains accumulent les échecs sentimentaux ou professionnels, d'autres éprouvent le mal du pays, souffrent d'isolement social ou sont aux portes de la dépression. 
Les touristes seront eux, plus affectés par la chaleur quelquefois accablante et une perte de repères qui pourront les rendre acariâtres et agressifs.
On note aussi qu'une consommation excessive d'alcool ou de drogue sous ces climats chauds et humides multiplie les comportements irrationnels chez les personnes instables et immatures. L'association alcool-chaleur-soleil est très souvent à l'origine de délires paranoïaques, d'empoignades, d'homicides et de suicides.

COMMENT ÉVITER LES TOURMENTS ?

Le comportement cavalier des touristes en Thaïlande
Même si l'instabilité politique prédomine dans l'histoire du Royaume, même si les inégalités entre les classes sociales perdurent, la fierté exacerbée, le profond nationalisme et la cohésion du peuple thaïlandais s'avèrent être de parfaits atouts pour endiguer les tentatives d'intrusions idéologiques d'individus ou de nations malintentionnés.
Vouloir contrarier cet élan de fraternité ancestral serait une pure démence. Un étranger ne touche pas à l'amour propre des Thaïlandais, il ne l'évoque même pas. L'avis du farang importe peu, la critique n'est pas envisageable, seul le silence est toléré.
Aussi, si vous aimez partager votre savoir faire ou vos connaissances avec autrui, il faudra le faire avec parcimonie si vos convives sont Thaïlandais. Ici, on préfère d'autres talents, on évite de se prendre trop au sérieux et les mecs qui étalent leur science à tout bout de champs passent incognitos.
Il suffit d'observer les Thaïlandais quelques minutes pour comprendre qu'ils sont experts en gaudriole et en jovialité. Tout ce qui n'est pas amusant n'est pas digne d'intérêt.
Alors délaissons nos grands airs, nos idées noires et notre compassion qui ne leur inspirent ni respect, ni confiance.

Pour éviter les quiproquos ou les sanctions, les esprits ouvertement critiques, les sanguins, les voyous et les irréguliers devront baisser d'un ton, dompter leur fougue ou se conformer aux lois. Il leur faudra également faire preuve d'empathie envers les locaux mais surtout admettre et s'imprégner des différences culturelles qui existent entre le monde occidental et l'Asie du Sud-Est.

 RASER LES MURS

Ostentation et fanfaronnades n'ont jamais été très appréciées en Asie du Sud-Est. Le peuple thaïlandais ne déroge pas à cette tendance et privilégie plutôt l'humilité et la discrétion aux sales manières dont abusent les Occidentaux. Ici, on ne dénigre pas son prochain, même si celui-ci n'est qu'un simple ouvrier agricole ou un vendeur ambulant. 
À Phuket, j'observe au quotidien, des Occidentaux qui se comportent de façon inadéquate ou exécrable avec le personnel thaïlandais. Ce genre d'attitude nuit profondément à la réputation du farang. 
Même si les Thaïs s'expriment peu sur le sujet, les plus loquaces vous avoueront que l'image du touriste occidental s'est considérablement ternie sur les 2 dernières décennies. Plus questions d'user de diplomatie avec les plus barbares d'entre nous. C'en est trop, le moindre écart est désormais pris en compte. La tolérance légendaire des Thaïlandais s'est aujourd'hui fragilisée, on sanctionne davantage les fauteurs de trouble avec ou sans l'aide des forces de l'ordre.
Le dernier ahuri (un anglais hyper costaud) que j'ai vu partir d'un bar sans vouloir régler sa note, a déclenché la fureur d'une dizaine d'employées. Le spectacle fut magistral et selon moi, le gars méritait amplement la raclée infligée. L'exemple typique du jeune nanti, beau gosse à la carrure d'athlète qui tolère mal ses quelques bières et dénigre avec violence le petit personnel. J'espère que cette pluie de coups de poings et de bouteilles l'auront fait réfléchir.

 CONTENIR SES SAUTES D'HUMEUR

L'indulgence notoire des Thaïlandais dans certaines zones touristiques pouvant connaître quelques manquements, il vous faudra si vous êtes du genre soupe au lait, multiplier vos efforts afin d'éliminer ce trait de caractère qui ne vous avantage guère. Découvrez les plaisirs de la circonspection, il n'est jamais trop tard pour affiner ses tactiques, vous n'allez pas continuer à incommoder votre entourage durant la courte période qu'il vous reste à vivre. Faîtes preuve de bon sens, empruntez la voie de la sagesse, vos nuits et celles de vos proches seront plus douces. En Thaïlande (et ailleurs), modération, retenue et maîtrise de soi embelliront votre quotidien.

 RESTER COURTOIS EN TOUTES CIRCONSTANCES

Ce paragraphe n'est pas seulement destiné aux citoyens russes, il s'adresse à tous les renfrognés de la planète. Sachez bande de rustres que même si vous êtes moches ou édentés, un sourire illuminera votre faciès et un salut amical apaisera votre interlocuteur. En Thaïlande, mettez-vous au diapason, oubliez vos sales habitudes et votre éducation misérable, devenez polis et bienveillants avec les Thaïlandais. Et dans la foulée, arrêtez de regarder vos pompes et de paniquer quand vous croisez d'autres touristes, personne ne vous veut de mal, alors détendez-vous et souriez. 

 CONSIDÉRER LES DIFFÉRENCES CULTURELLES

Même lors d'un cours séjour en Thaïlande, il est primordial de s'informer sur les us et coutumes du pays et tenter de déchiffrer les codes différents qui caractérisent la nation thaïlandaise. Il faudra également s'en imprégner pour mieux les respecter et ne pas offenser les habitants. Ceux qui comptent profiter des charmes du Siam durablement devraient en profiter pour abandonner quelques-unes de leurs certitudes et reconsidérer leurs racines religieuses défraîchies. 

 RESPECTER LA LOI

Subjugué par le charme du pays, par le climat idyllique, hypnotisé par cette formidable sensation de liberté, on en finirait presque par oublier de respecter les lois locales. L'omniprésence des policiers vous fera vite revenir à la raison. Vous êtes en vacances, vous êtes touristes certes, mais vous n'êtes pas nécessairement les bienvenus. Si vous ne vous soumettez pas à la législation thaïlandaise, la police et les juges ne se priveront pas de vous le faire savoir, de vous remettre dans le droit chemin à grand renfort d'amendes astronomiques, de blâmes, de condamnations ou d'expulsions.
Ne pensez surtout pas que les représentants de l'ordre et le système judiciaire thaïlandais sont plus tolérants avec les vacanciers ou les expatriés, ils sont au contraire beaucoup plus féroces.
THAI IMMIGRATION BAD GUYS OUT

 ÉGALEMENT SUR RAWAI.FR

GESTION DES COOKIES

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

YouTube

Les vidéos intégrées fournies par YouTube sont utilisées sur notre site Web. En acceptant de les regarder, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Ad

Notre site Web utilise Google Ads pour afficher du contenu publicitaire. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/technologies/ads?hl=fr