LE MASSAGE THAILANDAIS

Salons de massage à Rawai, Phuket

  LE MASSAGE TRADITIONNEL THAÏLANDAIS

Le massage traditionnel fait partie du véritable art de vivre thaï. En Thaïlande. Les zones touristiques regorgent de salons de massage.
La théorie du massage thaïlandais se fonde sur le concept de lignes d'énergie liées au corps. Si ces lignes d'énergie sont bloquées, cela provoque un problème de santé, comme par exemple le stress, la tension artérielle élevée ou la fièvre.

Se faire masser, fait partie du quotidien depuis des siècles. Le massage favorise une bonne circulation des énergies et de meilleures activités. Si les thaïlandais désirent rendre leur corps sain et vigoureux, sensible et calme, c'est afin d'avoir un mental harmonieux, détendu, de façon à libérer l'esprit. En Thaïlande, le massage est considéré comme un traitement thérapeutique et se pratique, entre autres, dans les hôpitaux.

  LES ORIGINES DU MASSAGE

origines du massage thailandais

Le massage thaïlandais est né il y a environ 2 500 ans, à la suite de l'arrivée en Thaïlande de médecins et de moines bouddhistes venus de l'Inde. Shivago Komarpaj d'origine d'Inde du nord, est une figure légendaire. Sa personnalité est liée au bouddhisme lui-même et pas seulement au massage. En Asie, aux yeux de certains, il est le père de la médecine.
Après avoir été institué parmi les moines, ce massage s'étendit à la population sous l'influence des moines eux-mêmes.

La médecine traditionnelle thaïlandaise prend ses racines dans la période précédant Shukhothai durant le règne du roi Chaiworama VII (1182-1186) qui fit construire deux hôpitaux dans le nord-est de la Thaïlande. Puis, elle va évoluer dans les périodes d'Ayuthaya pendant le règne de Rama II à Rama IV.

Certains textes de médecine ont été transcrits en langue pali sur des feuilles de palmier.
Par la suite, toutes les formules de la pharmacopée thaïe seront inscrites sur les murs du Wat Po, le plus grand temple de Bangkok.

Traditionnellement, l'art du massage thaïlandais était transmis oralement, de maître à élève, dans les temples bouddhistes et dans les familles. Certains précurseurs l'ont fait connaître en Europe à partir des années 1960. C'est vers la fin des années 1980, avec la résurgence des approches traditionnelles, et la parution, en 1990, du premier ouvrage rédigé en anglais sur le sujet, que le massage thaïlandais s'est répandu en Occident. Un nombre croissant de professionnels de la santé se sont rendus en Thaïlande pour l'étudier et ont, par la suite, fondé diverses écoles.

  LE PARCOURS INITIATIQUE ET LES CONSEILS DE JÉRÔME COURTOIS

Jérôme Courtois

Cela fait maintenant 15 ans que j'ai découvert la Thaïlande et ses massages et ce n'est qu'en 2008 lors d'une retraite de yoga à Chiang Maï que je me suis intéressé au massage Thaï en tant que praticien.
J'étais interloqué par le terme qui me revenait régulièrement aux oreilles « lazy yoga » ou massage-yoga-Thaï qui est à l'origine, une synthèse du yoga, de l'ayurveda et de la méditation.
Au fil des siècles, le peuple du Siam se trouvant à la croisée de l'Indes et de la Chine, a su développer sa propre technique de massage.
Du yoga avec les étirements et la mobilisation des articulations, de la médecine Chinoise avec l'acupressure sur des points d'acupunctures et les méridiens, de la pression par palmage de la paume de la main, de la compression circulatoire et une bonne dose de spiritualité ont su donner naissance au massage Thaïlandais traditionnel.
Je venais donc de découvrir que le massage Thaïlandais était une forme de Hata yoga assisté, d'où le terme de lazy yoga, le yoga pour les fainéants….

Le massage Thaïlandais se divise en 2 styles, celui du nord à Chiang maï plus porté sur les étirements et celui du sud enseigné au temple du Wat Pho à Bangkok, mettant plus l'accent sur l'acupressure, mais aujourd'hui ces deux styles ont fusionné et chaque école a développé son propre style en gardant les bases essentielles du massage Thaï traditionnel.
Le massage Thaïlandais diffère du massage occidental que l'on peut recevoir chez nos kinés. Ceux-ci se concentrent sur un pétrissage des muscles et des parties molles du corps, alors que le praticien Thaï travaille à l'aide d'étirements et sur les lignes d'énergie. Ces lignes d'énergies sont parties intégrantes de la médecine Chinoise sur lesquelles sont situées des points d'acupuncture.
Le massage Thaï basique est recommandé pour prévenir les maladies et maintenir les gens en bonne santé, c'est un massage thérapeutique doux, il donnera du réconfort, de l'apaisement au corps et à l'esprit en ré-harmonisant l'ensemble des énergies qui circulent dans le corps.
Au-delà, du massage basique, il existe un massage Thaï plus thérapeutique, qui tourne autour de l'acupressure Thaï et qui est enseigné dans les hôpitaux. Un occidental pourra se former dans ces établissements à la condition de bien savoir parler Thaï, l'enseignement n'étant donné qu'exclusivement en langue Thaï, et il n'aura pas accès à certains niveaux supérieurs de connaissances réservés aux seuls Thaïlandais.
Encore aujourd'hui, de nombreux Thaïlandais se rendent dans des cliniques ne traitant leurs maux que par l'intermédiaire du massage Thaï thérapeutique. Le patient reçoit d'abord un massage basique « de routine », puis se fait traiter de façon plus précise selon le problème. L'acupressure sera l'un des « outils » principal pour remédier au disfonctionnement ayant entraîné le mal ou la maladie. Cette thérapie n'est pas toujours agréable à recevoir et peu d'occidentaux sont prêts à accepter la douleur d'un pouce enfoncé profondément dans un muscle. Pour l'avoir vécu plusieurs fois, il faut avouer que notre niveau de résistance à la douleur est bien en dessous de celle de nos amis Thaïlandais qui, même grimaçants, acceptent bien plus facilement l'adage suivant : « ça fait mal, mais ça fait du bien ».
D'autres thérapies comme le massage aux huiles essentielles ou aux compresses d'herbes médicinales, la réflexologie plantaire, la phytothérapie, font parties intégrantes de la médecine traditionnelle Thaï.

Un de mes professeurs Thaïlandais m'a dit un jour que le massage qui était pratiqué aujourd'hui dans les nombreux salons de massages a été « vulgarisé », il a été affiné pour le confort et le bien-être du farang…. En effet, il y a encore quelques dizaines d'années, le massage était une pratique spirituelle pratiquée et enseignée dans les temples Bouddhistes et la création de salons de massage est un phénomène récent apparu avec l'arrivée du tourisme de masse.
Le massage Thaï authentique se fait à l'origine dans une atmosphère spirituelle et méditative nécessaire au travail sur les lignes d'énergies et il faut donc bien comprendre qu'il y a un monde entre un massage reçu de façon mécanique à Nai-Harn beach et un massage méditatif donné dans un cadre spirituel.
J'ai eu la chance de me retrouver dans ce cadre spirituel et traité par un masseur très expérimenté ; je suis sorti de ce massage avec une autre idée du massage Thaï courant, et malgré ma vision occidentale très terre à terre qui me cantonnait jusqu'alors, dans un grand scepticisme concernant ces « Chinoiseries », j'ai pu ressentir les lignes d'énergies rayonner tout autour de moi et eu la sensation de flotter, d'être en pleine lévitation et ce, je précise, sans aucune prise de substances illicites, promis, juré ! ;)
De par cette expérience, je me suis donc mis en quête d'une école, quête qui peut s'avérer bien compliquée du fait du nombre d'établissements proposant ce genre de services. Il faut dire que l'on y trouve un peu tout et n'importe quoi, du simple salon de massage qui, s'improvisant enseignant vous donnera en 2 jours, les bases simplifiées du massage Thaï sans grande pédagogie ni sérieux, aux écoles réellement qualifiées qui, en un minimum de 5 jours avec 30 heures de cours vous donnerons les techniques de base. Il faudra 5 jours supplémentaires pour assimiler sérieusement et asseoir les fondations techniques pour pouvoir faire un massage Thaï dit « de routine ».
Sachant qu'après ces 60 heures de cours, il faudra entretenir ces bases quotidiennement pour ne pas perdre les acquis.
De retour chez soi, ces bases seront suffisantes pour faire découvrir à sa famille et ses amis les principes relaxant du massage Thaï, mais il faudra des années d'expérience, de travail technique et spirituel pour acquérir un niveau capable de faire léviter son patient…..
Pour ma part, j'en suis encore très loin, mais j' y travaille….
Après une formation à Sunshine school à Chiang Mai, j'ai étudié l'année suivante au Chetawan school, l'antenne de l'école du Wat Pho de Bangkok à Chiang Mai.
Puis l'année suivante, j'ai eu la chance de trouver une très bonne école à Phuket town, The Phuket traditionnal Thaï massage school tenue par le docteur PINIT, un professeur très patient et plein d'humour. Il m'a fait découvrir un autre style très peu enseigné, dit « Royal », technique réservée à la famille Royale, n'autorisant pas le massage avec les pieds, celui-ci étant réservée pour le peuple.
Continuant à approfondir mes connaissances, je serai sur Chiang Mai fin novembre pour de nouvelles expériences.

Jérôme Courtois.

Vous trouverez ci-après les principales écoles de massage thaïlandais sérieuses sur Chiang Mai, cette liste n'étant pas exhaustive :

http://www.itmthaimassage.com/
http://www.sunshine-massage-school.com/
http://www.watpomassage.com/2009/
http://www.tmcschool.com/

Sur Phuket :
Phuket Traditional Thaï massage school, 47 Nimti Soi 1, Chanacharoen road, Phuket Town
Tél : 076 211 456 Docteur PINIT. Sur Ong Simphai Road, en passant devant le Robinson/MC Donald sur la gauche, passer le croisement/marché, le Soi 1 est le premier Soi sur la gauche.