TOURISME SEXUEL EN THAILANDE

Prostitution en thailande

   L'INTERDICTION DE LA PROSTITUTION EST UNE CHIMÈRE...

Les derniers gouvernements aiment à dire qu'ils souhaiteraient éradiquer le phénomène de prostitution (qui, soi-disant, entacherait l'image de la Thaïlande) pour privilégier un tourisme familial. Si ce phénomène était interdit ou limité, on imagine mal ce que pourrait devenir les "travailleurs sexuels" du pays, qui de surcroît participent activement à l'économie du pays... Difficile de croire à de telles inepties, plus proches de la démagogie que d'un réel projet d'avenir. Il paraît impossible de changer des habitudes culturelles fortement ancrées, aussi bien chez les voyageurs en manque de sexe que dans la population masculine thaïlandaise constamment en rut...

"L'interdiction de la prostitution est une chimère qui la ferait basculer dans la clandestinité. Toutes les prostituées ne sont pas des femmes contraintes. La mise à disposition de son propre corps à des fins sexuelles, dès lors qu’elle est librement choisie, relève de la liberté individuelle. On peut désapprouver moralement, on n’a pas à décréter illégal ce que l’on trouve immoral. L’État, affirme la philosophe, n’a pas à légiférer  dans l’activité sexuelle des citoyens.Elisabeth Badinter

fes cannady
jeune prostituée en thailande

  LA RÉALITE DES BARS EN THAÏLANDE :

Dans les Beer Bars : La majorité de ces filles travaillent "à leur compte". Elles doivent rester chaque soir jusqu'à la fermeture et ainsi faire consommer un maximum de personnes. Ces filles sont donc des employées du bar où elles travaillent. Si les boissons que vous consommez sont généralement bon marché, le verre que vous offrirez, appelé Lady's drink, sera légèrement surfacturé. La fille vous proposera un jeu, car généralement la discussion est très limitée ... Les filles de bar en Thaïlande fixent elles-mêmes leurs tarifs, cette somme leur reviendra à 100%. Il est à noter que la fille est absolument libre d'accepter ou non de partir avec son éventuel client, de même elle est libre de fixer son prix en fonction de ses envies. Ainsi les prix peuvent varier grandement suivant les personnes et la conjoncture du moment. Certaines disent up to you ! (donne ce que tu veux). Ce qui ne signifie nullement que c'est gratuit. A noter le "barfine" qu'il faut payer pour enlever une fille avant la fermeture. C'est une compensation que l'on paye au propriétaire du bar, pour "le manque à gagner" qu'il aura, avec la disparition momentanée de son "employée".
D'un bar à l'autre, la destination du barfine, peut varier. Dans certains bars, la totalité va dans la poche du patron, dans d'autres, une partie est reversée à la fille, et dans de nombreux bars, ces sommes sont rassemblées en cagnotte, et redistribuées à parts égales, entre les filles qui n'auront pas eu la chance de trouver "un boyfriend".

  QUI SONT LES TOURISTES SEXUELS EN THAILANDE ?

Du puceau occidental qui vient se déniaiser, à l'Emir saoudien qui fuit le ramadan pour s'encanailler avec des ladyboys, en passant par le retraité encore vigoureux. Impossible de "profiler" le touriste sexuel type. Il vient de tous les pays du monde, il a de 18 à 90 ans, son milieu social est divers. Néanmoins, les nationalités les plus nombreuses sont européennes, américaines et australiennes. D’autres pays asiatiques tels que le Japon, l’Inde, le Moyen-Orient et aujourd'hui la Chine pratiquent également le tourisme sexuel.
La majorité des clients sont des hommes, mais un faible pourcentage de femmes qui viennent sont de plus en plus attirées par le charme masculin thaïlandais.
Le stéréotype du touriste sexuel veut qu'il soit vieux, bancal, en surcharge pondérale, avec un filet de bave aux commissures et en quête de jeunes filles innocentes...
Il n'en est rien, certes quelques veufs esseulés recherchent la douce thaïlandaise qui pourra leur tenir compagnie pour quelques dernières aventures mais, beaucoup d'hommes sont jeunes et beaucoup d'entre eux profitent de la compagnie féminine thaïlandaise facilement disponible. 
Le saoudien aura tendance a jeter des liasses de billets de 1000 THB en discothèque pour épater la galerie, le routard marchandera plutôt en détail sur la prestation proposée, il tentera d'avantage de séduire par sa jeunesse et sa vitalité. La grande majorité des clients trouveront ce qu'ils recherchent dans les nombreux bars à filles des grandes villes et des stations balnéaires populaires pour des sommes souvent modiques...
Sachez que les prix varient en fonction de multiples facteurs dont la capacité à négocier, l’âge, le physique, les signes extérieurs de richesse, etc… Autant d’éléments que les filles prennent en compte pour annoncer leur tarif.

On peut quantifier 4 différents types de travailleuses en Thaïlande qui facturent leurs prestations sexuelles à des prix très variés : 
  • DANS UN BAR CLASSIQUE EN THAILANDE

Si vous n'attendez pas la fermeture du bar, il faudra quelquefois (dans les grandes villes) payer le "péage" du barfine, il s'agit d'une compensation versée au gestionnaire de l'établisemment. Vous devrez fixer ensuite le prix avec l'intéressée, short time ou long time. Le prix varient en fonction de l’attirance véritable que la fille a pour son client, de son âge, de sa capacité à la charmer et la surprendre...

  • DANS UN GOGO BAR EN THAILANDE

Elles dansent sensuellement autour d’une barre verticale généralement en maillot. 
Ici encore plus qu'ailleurs, si vous craquez, vous passerez par la case barfine. 
Comme pour les bars à filles, les tarifs en gogo bars varient selon certains critères.

  • LES FREE LANCE EN THAILANDE

Les freelances sont les filles qui ne sont pas affiliées à un seul bar. On les trouve dans la rue, dans divers bars ou en boîte de nuit. Avec les "indépendantes" vous passerez outre le barfine mais il faudra redoubler de vigilance si l'une d'entre elles vous accompagne dans votre chambre... N'ayant ni employeur, ni enseigne, elle aura moins de scrupules à chaparder votre mobile ou quelques billets...

  • DANS LES MASSAGES NON-TRADITIONNELS

Les masseuses qui proposent l'option "happy ending", n’offrent que des prestations d'une heure ou deux. Le massage coûte généralement 300 THB mais si le client a d'autres idées en tête, il devra mettre la main à la poche. Les prix varient beaucoup à la tête du client et selon la conjoncture du moment.

  L' HISTOIRE DE LA PROSTITUTION EN THAILANDE

La réputation sulfureuse de la Thaïlande en matière de prostitution n'est plus à faire...
TF1 et les magazines racoleurs à la recherche d'audience s'en sont chargés depuis la fin des années 80 et régulièrement on nous ressert le même couplet judéo-chrétien sur le tourisme sexuel, la pédophilie et la misère sexuelle de l'Occident.
Cet article n'a pas pour objectifs de déterminer si la Thailande est le plus gros lupanar d'Asie ou s'il faut interdire la prostitution mais simplement essayer de mieux comprendre le phénomène.
Il faut savoir dans un premier temps que la prostitution en Thaïlande fut institutionnalisée dès la fin du XVIIème siècle par le pouvoir, en raison des revenus qu'elle procurait. L'industrie du sexe s'est développée lors de la guerre de Corée et du Vietnam. A l'époque, les militaires américains venaient à Pattaya pour leur période de repos. Dès lors, cette industrie n'a cessé de croître, une enquête a même révélé que la prostitution représentait 14% du PIB de la Thailande entre 1993 et 1995. Il est aussi bon de savoir que la demande de la population locale est bien supérieure à la demande extérieure. Les thaïs dépensent beaucoup pour satisfaire leur désir sexuel, la plupart vont régulièrement aux salons de massage et ne se rendent pas au karaoké uniquement pour chanter... Les "aventures" dans les salons de massage n'ont rien de honteux; Perdre sa virginité avec une prostituée constitue un rite initiatique pour un jeune et fréquenter les bordels, une forme de socialisation.
Les thaïlandais ont indiscutablement leur part de responsabilité dans cette propagation de la prostitution sur leur sol. La sexualité en Thaïlande est quelque chose de divertissant, la société thaïe a toujours accepté le concubinage et la prostitution.

Le gouvernement ne fait rien de concret pour endiguer ce phénomène vu les revenus qu'il génère. En revanche un énorme progrès a été fait concernant la lutte contre la pédophilie. Sans qu'on puisse dire qu'elle soit éradiquée à 100%, elle ne se pratique plus comme dans les années 70-80. Grâce aux pressions internationales et aux campagnes internes visant à revaloriser l'image de la Thailande, la police sévit et sanctionne. Nos "Marc Dutroux" et autres gugusses du Vatican n'ont plus qu'à bien se tenir... Malheureusement, si les réseaux pédophiles s'essoufflent en Thaïlande, ils trouvent de nouvelles ramifications dans les pays voisins, actuellement moins regardant que les autorités thaïlandaises. 

VOIR PLUS SUR L'HISTOIRE DE LA PROSTITUTION EN THAILANDE

sexe thailande
sexe pattaya
sexe phuket
sexe patong
prostituée patong

  HOMOSEXUALITÉ ET LADYBOYS :

Beaucoup d'hommes et de jeunes hommes gays, ou hétéros se prostituent en Thailande. Comme pour les jeunes femmes, ils viennent généralement des zones rurales les plus pauvres du pays. Ce marché qui, jusqu'à maintenant, était exclusivement réservé à une clientèle gay, devient de plus en plus populaire auprès des femmes étrangères. Un autre phénomène particulier à la Thaïlande est lié à la transsexualité. Il est en effet surprenant de voir le nombre de "ladyboys" augmenter considérablement. Difficilement accepté par la société contrairement à ce que tout le monde prétend... Leur destin n'est pas très réjouissant. Mis à part quelques exceptions qui se frayent un chemin respectable dans la société thaïlandaise, une grande majorité d'entre eux se voient finir sur le trottoir pour se payer leurs hormones et prothèses. Certes ils sont tolérés mais le marché de l'emploi ne les accueillent que très modérément.
Vous voilà donc averti : Si un top model d'un mètre quatre-vingt, à la voix de Dark Vador vous accoste, restez sur vos gardes...

  DANGER :

La prostitution est un milieu difficile, où argent, drogue, et violence sont mêlés. De nombreuses personnes, thaïes ou étrangères sont victimes chaque année de la criminalité liée à la prostitution. 
Le sida est malheureusement très répandu parmi les prostituées. Selon une association, près de 3% de la population thaïlandaise souffre du VIH, soit environ 2 millions de personnes. Mal informées, les prostituées ayant contracté le virus reviennent dans leurs villages et contaminent leurs proches sans même le savoir. Gonococcies, blennorragies, hépatites, herpès, champignons divers... La Thaïlande est un véritable bouillon de culture étant donné le flux incessant de touristes qui débarquent de toute la planète, pour se satisfaire sexuellement.

travesti thailandais
sexe au vietnam
couple franco-thailandais
femme nue en thailande
jeunes et prostitution
dangers de la prostitution

  PETITS RAPPELS POUR LES NÉOPHYTES...

Il est recommandé d'éviter les entourloupes avec la fille de bar. Même si elle ne dépasse pas le mètre 50, payez ce qui a été convenu au départ (ne pinaillez pas pour une dizaine d'€uros) ou vous pourriez le regretter. De nombreuses bargirls ont des amants thaïlandais ou des frères qui se feront un plaisir de vous corriger (sévèrement) si vous n'avez pas respecté le contrat...

Evitez vos airs supérieurs ou renfrognés et ne prenez pas non plus la fille pour une simple ouvrière du sexe. Beaucoup sont fines psychologues et ont compris ce qu'il fallait comprendre pour soutirer le plus possible de billets aux occidentaux (cet acte est souvent facilité par l'aveuglement et la naïveté très caractéristique du benêt amoureux). Les plus belles, conscientes de leurs pouvoirs hypnotiques savent pertinemment gérer les situations "sentimentalo-financières", et ont toujours plusieurs longueurs d'avance sur leurs amoureux conquis, en sueur et encore avinés de la veille.

Soyez bienveillants et généreux, évitez de tomber amoureux, tout se passera dans le meilleur des mondes.

PHOTOS © rawai.fr et Fes Cannady

     SERVEZ VOS BILLETS DE TRANSPORTS A L'AVANCE

Powered by 12Go Asia system