KOH PANYEE EN BAIE DE PHANG NGA

Koh Panyee, baie de Phang Nga, Thailande

Nombreux sont ceux qui survolent en avion la baie de Phang Nga, moins nombreux sont ceux qui auront observé le village flottant de Koh Panyee (ou Panyi). N'ayez pas d'inquiétude, vous aurez pendant votre séjour dans le sud, certainement l'occasion de visiter en détails la baie de Phang Nga et Panyee fait partie intégrante des nombreux tours proposés pour la visite de James Bond Island. Vous découvrirez dans ce lieu atypique qui n'a plus rien d'intime, une population paisible qui vit au contact des nombreux touristes pendant toute la haute saison...

  KOH PANYEE : LA PALME DU PITTORESQUE...

Malgré la hausse récente du tourisme, la vie dans Koh Panyee est toujours principalement basée autour de l'industrie de la pêche, le flux touristique n'étant effectif qu'en haute saison.
Inspirés par la Coupe du monde FIFA 1986, les enfants ont lancé la construction d'un terrain de football sur pilotis avec de vieux débris de bois et des radeaux de pêche. À partir de 2011, Panyee FC est devenu l'un des clubs de football les plus doué du pays. Vu son succès aujourd'hui, le terrain a été reconstruit en dur et fait aussi office de cour de récréation de l'école.

  DEPART DE SAMCHONG

Samchong à Phuket

Si vous possédez ou louez une voiture, la solution la plus intéressante consiste à sortir de l'île par le pont Sarasin, de parcourir une trentaine de KM en direction de Krabi. Au niveau du village de Kalai, tournez à droite vers l'embarcadère de Samchong.

On ne répétera jamais assez que les lumières du matin et celles de fin d'après-midi sont implacablement les plus belles en baie de Phang Nga. Il est fortement conseillé de prendre votre long tail vers 7h00 du matin (le sacrifice en vaut la peine!!!) ou bien de débuter votre tour vers 15h00 et revenir à la nuit tombante.
Il faut compter un peu plus d'une heure pour atteindre Koh Panyee, en longeant une zone de mangroves pendant quelques miles avant de se trouver en pleine mer au beau milieu de gigantesques pythons karstiques. Le spectacle est de toute évidence le plus grandiose du sud thaïlandais: à couper le souffle...

  L'ÎLE AU DRAPEAU

Koh Panii, Panyi, Panyee

Koh Panyee est un gigantesque village sur pilotis! Vous y trouverez, habitations traditionnelles, simples maisons en taule ou beaucoup plus élaborées et stylisées, magasins de tissus, coquillages, bijoux et souvenirs, une école mixte musulmane, des restaurants et un terrain de football qui fait parler de lui aux quatre coins de la planète... La mosquée a été bâtie elle, sur le gros rocher, elle est un foyer et un lieu de rencontre pour la communauté principalement musulmane.

Au milieu de ce vaste parquet flottant s'ébrouent trois grosses centaines de familles pour plus de 1 500 habitants. Tous sont les descendants, directement ou indirectement, de Toh Baboo et sa famille et amis venant d'Indonésie à la recherche de la terre promise. Ils étaient les premiers à s'installer sur Koh Panyee à la fin du 18ème siècle. Ils ont signalé avec un drapeau, le potentiel vital du lieu et l'abondance de poisson dans cette zone. L'île au drapeau était née. Elle s'est d'abord nommée Pulau Panji dans la langue malaise pour devenir au fil du temps Koh Panyee.

Rainier Vigneau
village sur pilotis, Koh Panyee
rainier.fr
rainier Vigneau
Bébés musulmans à Koh Panyii
Koh Panyii

  LE MONT-ST-MICHEL AU MOIS D'AOÛT !

Sans pour autant reprendre l'éternel refrain de la rédaction de rawai.fr "c'était mieux avant", il est regrettable de voir la masse des touristes de haute saison débarquer sur la petite île, sans gène ni respect, aux tenues provocatrices... On se piétine, se bouscule... La cohue rend toute rencontre avec les habitants impossible. Faire de bonnes photos devient difficile, aussi il est fortement conseillé de remettre ce périple en dehors du pic de haute saison: évitez la période de décembre et janvier!

Sachez qu'il est possible de passer une ou plusieurs nuit sur place au "Panyee Bungalows". Vous pouvez organiser votre visite de la baie à la carte, il vous suffit pour cela de bien se faire comprendre par votre pilote de long-tail au départ de l'embarcadère...

Musulman à Phuket par Rainier Vigneau

  UN TERRAIN DE FOOTBALL FLOTTANT !

terrain de foot à Koh Panyee

A l'époque où la Coupe du Monde au Mexique rassemble le tiers-monde du foot, les jeunes de Koh Panyee, devant leur téléviseur, se prennent à rêver, eux aussi, d'un destin international. Mais comment s'éveiller au football quand l'espace manque cruellement pour taper le cuir ? Simple. Ce onze de Panyee se met en tête de former sa propre équipe et de construire son propre terrain. Pendant plusieurs mois, après l'école, les jeunes de Koh Panyee ramassent de vieilles planches, plantent des clous, raccommodent de vieux filets de pêche autour de bouts de métal, peignent des lignes, jusqu'à obtenir un terrain, certes modeste, mais suffisant pour manier le cuir.
Pour compenser l'espace exigü et instable, au milieu duquel traînent encore çà et là quelque clous pas tout à fait enfoncés, les jeunes Thaï développent un jeu au pied ultra-technique. Le ballon tombe souvent à l'eau, rendant la surface de jeu glissante, mais qu'importe : ils ont enfin leur terrain, où ils s'entraînent tous les jours pendant des années.

Jusqu'à ce qu'un matin, un des jeunes du village tombe sur un prospectus annonçant un tournoi de jeunes devant se dérouler dans les terres sur une journée. Les jeunes de Koh Panyee s'interrogent. Y aller ou pas ? Sont-ils seulement capables de se débrouiller sur un vrai terrain, eux qui n'ont jamais joué que sur un caillebotis plus petit encore qu'un terrain de futsal ?

Qu'importe s'ils sont ridicules, les jeunes de Koh Panyee décident d'y aller quand même. Le village se cotise pour équiper ses jeunes d'une tenue complète ciel et blanc. Malgré le stress, les premières touches de balle rassurent ces cracks en herbe : les qualités techniques qu'ils ont développé au village leur permettent de disposer facilement de leurs adversaires, jusqu'en demi-finales. C'est le moment, suspense cornélien, où les éléments se déchaînent contre la belle histoire du Panyee FC : des trombes d'eau s'abattent sur la pelouse, mais le spectacle continue, contrairement à la Ligue 1.

Le ballon ne roule quasiment plus, chaque contact se transforme en aquaplanning, et les jeunes du Panyee FC sont gênés aux entournures par leurs chaussures pleines de flotte : à la mi-temps, ils ont deux buts de retard. Légende ou pas, ils décident d'un commun accord de terminer le match pieds nus, comme au village. Désormais plus légers, libérés de la désagréable impression d'avoir chaussé des éponges (les footballeurs du dimanche s'y reconnaîtront), les jeunes de Koh Panyee parviennent à remonter leur retard. Un but contre en fin de match mettra fin à la belle histoire, mais les jeunes du Panyee FC terminent tout de même troisièmes du tournoi.

De retour au village, c'est l'engouement : de plus en plus de jeunes veulent aussi taquiner le cuir, et le club embryonnaire se structure afin d'entraîner plus efficacement ses jeunes pousses. Les ados héroïques du tournoi, devenus adultes, prennent en charge la formation des petits nouveaux, et un nouveau terrain voit le jour, plus grand, plus stable, cerclé de barrières et surtout bétonné.

Aujourd'hui, le Panyee FC est sans aucun doute le meilleur club du sud de la Thaïlande, et son équipe de jeunes a remporté le championnat de jeunes de la Ligue sud-thaïlandaise sans discontinuer depuis 2004.

GITANS DE RAWAI

Gitans de la mer à Rawai

KOH YAO ISLANDS

Koh Yao Noi

CREDIT PHOTOS Rainier.fr et rawai.fr