MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES EN THAILANDE

Infections sexuellement transmissibles en Thailande

  UN VERITABLE BOUILLON DE CULTURE !

Si vous vous êtes promis de rester "raisonnable" pendant votre séjour en Thaïlande, si vous faîtes partie des jeunesses catholiques ou voulez rester vierge jusqu'au mariage, si le sexe vous dégoute, si vous refusez de monnayer une relation sexuelle, si vous êtes tellement laid que même les tromblons vous fuient, si vous êtes pourvu d'un sexe microscopique ou au contraire votre engin est démesuré et vous empèche toute relation sexuelle sans provoquer d'hémorragie interne... Bref si vous refusez de participez à la grande "fête du slip" en Thaïlande, alors ce qui suit ne vous concerne pas. Pour les autres, sachez que la prostitution : c'est mal ! Et ça peut engendrer des pathologies graves, alors prenez vos précautions dans ce bouillon de culture terrifiant.

  QUELQUES CHIFFRES QUI FONT FROID DANS LE DOS...


  ANALYSE DU CONTENU DES PRESERVATIFS DE 291 CLIENTS DE PROSTITUEES THAILANDAISES A HAT YAI DURANT 7 JOURS, EN 2000

Nombre de casPourcentagesMaladies
176%Chlamydia trachomatis 
4716%Neisseria gonorrhoeae
21%Trichomonas vaginalis
248%HSV
21%HIV
TOTAL : 75 CASTOTAL : 26%AVEC 1 OU PLUSIEURS INFECTIONS

  SIDA

En Thaïlande, le nombre annuel de nouvelles infections par le VIH est passé de 140 000 il y a dix ans à 15 000 en 2005. Il est toutefois necessaire de rester vigilant !

  GONOCOCCIE

Neisseria gonorrhoeae, également appelé gonocoque, est la bactérie responsable chez l'Homme de la gonococcie (ou gonorrhée, ou encore blennorragie).

  HERPES

L'herpès est courant en Thaïlande, il est impossible de se débarrasser du virus. Par contre, les traitements réussissent à soulager les symptômes et réduire la fréquence des poussées.

  HEPATHITE B

Le virus de l'hépatite B se transmet principalement par voie sexuelle ou sanguine. Il existe des vaccins contre l'hépatite B. Ceux-ci sont efficaces et assurent une immunité durable.

  TRICHOMONAS

Cette infection peut être à l'origine de vaginite chez la femme Avec pertes vaginales, douleurs ou brulures de la région vulvaire et d'urétrite chez l'homme avec écoulement, rougeur et brulures à la miction.

  CHLAMYDIA TRACHOMATIS

La bactérie Chlamydia trachomatis est responsable de l'urétrite à Chlamydia (ou chlamydiose). L'urétrite se manifeste par une douleur vive au moment de la miction.


  RECAPITULATIF SUR LE SIDA POUR LES PLUS JEUNES OU LES NIAIS

  • Comment le VIH se transmet ? Pour qu’il y ait contamination, il faut avoir été en contact avec une personne séropositive, pas forcément malade du sida, mais porteuse du VIH. Pour passer d’une personne à une autre, il faut que le virus sorte du corps de la personne infectée par un  liquide biologique et entre dans le corps de l’autre par une muqueuse ou une plaie ouverte.
  • Les 5 liquides contaminants : Le sang, le sperme, le liquide pré-séminal (la petite goutte qui lubrifie le gland au début de l’érection), les sécrétions vaginales (qui lubrifient le vagin) et le lait maternel.
  • Les 8 muqueuses réceptives : Le vagin, la vulve (petites et grandes lèvres), le gland, l’anus, la bouche, les yeux, les oreilles et les narines.

Tout rapport sexuel non protégé fait courir le risque d’une contamination. On peut être porteur du virus sans le savoir.
Une personne qui souffre d’une IST (Infection Sexuellement Transmissible) comme la syphilis, l’herpès génital, la chlamydia, etc. est beaucoup plus vulnérable à une contamination par le VIH.
La pilule, les spermicides, le stérilet, les implants, le retrait avant éjaculation, la pilule du lendemain ne protègent ni du VIH, ni des autres IST. Seuls les préservatifs ont prouvé leur efficacité.

  LA SITUATION A PHUKET

4300 sujets déclarés séropositifs, la 3ème ville la plus atteinte en Thaïlande (à la fin des années 90), les deux premières places revenant aux provinces de Phayao au Nord-Est et Chantaburi au Nord-Ouest. 

  HERPES GENITAL

L'herpès est une maladie virale contagieuse responsable d'affection de la peau et des muqueuses caractérisée par une éruption vésiculeuse de boutons groupés. Les vésicules sont visibles durant 5 à 10 jours, puis disparaissent souvent pour plusieurs mois avant de réapparaître.
L'herpès est une maladie considérée comme bénigne chez les sujets en bonne santé, mais peut se révéler très sérieuse chez les sujets présentant un déficit immunitaire, les nourrissons ou les femmes enceintes.
Cette maladie, vécue parfois péniblement, ne peut jamais être totalement guérie et impose donc au porteur de prendre des précautions, y compris en dehors des crises où il reste potentiellement contagieux.
L’herpès génital est une infection chronique : Il est impossible de se débarrasser du virus. Par contre, des traitements réussissent à en soulager les symptômes et à réduire la fréquence des poussées.

  TRICHOMONAS VAGINALIS

Trichomonas vaginalis est un parasite responsable d'Infections Sexuellement Transmissibles (IST). Cette affection arrive le plus souvent chez la femme jeune. Elle peut également être transmise lors de l'utilisation conjointe de serviette de toilette, gants de toilette, maillot de bain et autres sous-vêtements. Cette infection peut être à l'origine de vaginite chez la femme avec notamment des pertes vaginales souvent nauséabondes, parfois verdâtres, des douleurs, des douleurs ou des brulures de la région vulvaire, et d'urétrite chez l'homme avec écoulement, rougeur et brulures à la miction. Un prélèvement peut être fait en cas de doute, et le traitement doit également intéressé le partenaire. Un bilan des autres IST doit être pratiqué, proposé chez le partenaire, et les rapports doivent être protégés jusqu'à la guérison.
Le plus souvent, l'infection à trichomonas est associée à une gonococcie, et à d'autres maladies sexuellement transmissibles. 

  GONOCOCCIE

Elle est aussi appelée blennorragie, bléno ou "chaude pisse". Les signes de l'infection bactérienne à Neisseria gonorrhoeae, apparaissent 2 à 7 jours après le rapport contaminant. Ils se manifeste dans la majorité des cas sous la forme d'une inflammation de l'urètre causant des brûlures intenses à la miction et d'un écoulement purulent jaunâtre. Cette infection touche aussi la gorge, le rectum et même les yeux, voire l’ensemble de l’organisme.

  CHLAMYDIA TRACHOMATIS

Infection à Chlamydia trachomatis : il s'agit également d'une maladie sexuellement transmissible  bactérienne, très fréquente. La symptomatologie et les examens de laboratoire permettent de la différencier de l'infection gonococcique mais ces deux infections peuvent être associées. La bactérie Chlamydia trachomatis est responsable de l'urétrite à Chlamydia (ou chlamydiose), maladie sexuellement transmissible qui est la plus fréquente en Amérique Latine et aux États Unis. Les rapports sexuels (que ce soit oral, génital ou anal) avec un(e) partenaire infecté(e) est le mode de transmission le plus fréquent.

  HEPATHITES

Comme souvent, certains pays sont plus touchés que d'autres compte-tenu des difficultés à faire appliquer les règles de prévention et du manque de moyens. L'Afrique, l'Asie et l'Amérique du Sud sont ainsi les plus touchées.
Les précautions à prendre pour éviter la transmission sont une utilisation systématique de préservatifs pendant les rapports sexuels et d'éviter l'échange de seringues usagées. Des mesures de sensibilisation et d'éducation sont souvent menés chez les populations à risques (toxicomanes aux drogues injectables, etc.).
Il existe des vaccins contre l'hépatite B. Ceux-ci sont efficaces et assurent une immunité durable. Un rappel doit être effectué tous les 10 ans. Actuellement, la vaccination est surtout recommandée chez les personnes à risques, toxicomanes, voyageurs, personnels de santé et les enfants.

  MYCOSE

C'est une infection des organes génitaux par un champignon. Elle est extrêmement fréquente et banale notamment chez la femme. Le champignon en cause est pratiquement toujours le Candida albicans.
L'infection est liée au développement de Candida déjà présents dans le vagin ou sur la peau. Elle peut également survenir dans le cadre d'une contamination par voie sexuelle.
La candidose se manifeste par une inflammation avec démangeaisons du gland et du prépuce. Ces lésions peuvent évoluer vers un phimosis avec écoulement purulent. 

LES PLAGES A PHUKET

Plages de Phuket

LES ÎLES PROCHES

PHUKET EXCURSIONS

SANTE, VACCINS

Santé à Phuket

PROSTITUTION

les bars de Rawai à Phuket