LE ROCK THAÏLANDAIS

rock thailandais

 POP ET ROCK


Aux alentours des années 1930, la musique classique européenne, le jazz et le tango étaient populaires. Puis, le jazz agrandit son influence jusqu'à dominer la musique populaire, et Khru Eua Sunthornsananmis mit sur pied le premier groupe de jazz thaïlandais. La musique qu'il créa avec l'aide du groupe Suntharaporn et qui s'appela pleng Thai sakorn constitue un mélange de mélodies thaïlandaises et de musique classique occidentale. Cette musique continua d'évoluer en luk grung, une musique romantique à la mode dans les classes aisées. Le roi Bhumibol Adulyadej est un musicien et compositeur de jazz accompli.
Dans les années 1960, le rock occidental était répandu et les artistes thaïlandais commencèrent à imiter des groupes comme Cliff Richard & the Shadows ; cette musique s'appela wong shadow, et évolua rapidement en une forme de pop thaïlandaise appelée la musique string. La décennie suivante vit Rewat Buddhinan commencer à utiliser la langue thaïe dans le rock. Les années 70 virent aussi l'émergence des chansons engagées appelées pleng phua cheewit (chansons de la vie) et du rock thaïlandais.
Le précurseur des groupes de pleng phua cheewit s'appelait Caravan, et se distingua par son engagement dans le mouvement pour la démocratie. En 1976, la police et les activistes de droite attaquèrent les étudiants de l'université Thammasat. Caravan, ainsi que d'autres groupes et activistes, s'enfuirent dans les montagnes, continuant à jouer sa musique pour les fermiers, et composant son morceau le plus connu, "Khon Gap Kwaii"
Dans les années 1980, pleng pua cheewit revint d'actualité grâce aux amnisties accordées aux dissidents. Des groupes comme Carabao devinrent numéro un des ventes et incorporèrent d'acerbes critiques sociales dans leurs paroles. Depuis les années 1990, pleng phua cheewit a vu son audience diminuer, bien que des artistes tel Pongsit Kamphee continuent à bien vendre.
La musique string (la pop thaïlandaise) a pris les commandes du marché de la musique dans les années 1990, et les vedettes bubblegum pop comme Tata Young, Bird McIntyre et Asanee & Wasan sont devenues numéro un des ventes. En même temps, des artistes influencés par la musique pop anglaise comme Modern Dog devinrent populaires à la fin de cette décennie. En 2006, les groupes de rock thaïlandais en première ligne sont Big Ass, Bodyslam et Silly Fools.