LA CULTURE DU STREET FOOD EN THAILANDE

Cuisine thaillandaise, street food
La Street food est très présente à Bangkok et dans toutes les villes de Thaïlande. Cette culture de la street food s'explique par plusieurs raisons: L'importance de la société de services en Thaïlande, les tarifs exceptionnellement bas, la qualité des plats et leur diversité. Cette situation est amplifiée par le fait que beaucoup de thaïlandais ne disposent pas de cuisine suffisamment équipée...

 OU LES THAILANDAIS VIVENT, DE LA STREET FOOD IL Y AURA !

Street food en Thailande

Ces restaurants de rues sont ouverts soit le matin, soit l'après-midi ou le soir. Souvent, ils se relayent en famille, du petit dernier à la grand mère, chacun ayant des horaires spécifiques qui s'adaptent à la clientèle du moment.
Nous sommes bien loin de nos deux repas par jour en France... Les thaïs mangent quand ils ont faim, à toute heure du jour ou de la nuit.
Il existe plusieurs types de street food. Certains restaurants peuvent être relativement imposants et proposer un large menu alors que la plupart des étals mobiles ne cuisine généralement qu'un seul plat. Par exemple, des brochettes de porc, des nouilles au poulet, du riz sauté au poulet ou au porc, des brochettes de calamars...
Si une grande partie des restaurants de rue ou de ceux qui donnent sur le trottoir permettent de manger sur place, il faut savoir qu'ils offrent la possibilité d'emporter son plat chez soi.
Certains restaurants de rue sont ouverts jour et nuit, 24 heures sur 24, alors que beaucoup, notamment des restaurants de nouilles, sont ouverts jusque trois ou quatre heures du matin. En Thaïlande, c'est la règle.
Une règle plus qu'appréciable, lorsqu'à deux heures du matin, une fringale vous assaille... Il suffit d'enfourcher son deux roues et se rendre à l'échoppe la plus proche, consommer un plat de nouilles (pour une poignée de bahts) et se vautrer ensuite en paix, rassasié, dans son king size. Une soupe et au lit !
Chez nous en Europe, en France, lorsque le frigo est vide et les magasins fermés, on n'a plus qu'à se tourner vers un vieux paquet de chips entamé de la veille ou un morceau de pain rassis... Après 20 heures et le journal TV soporifique, le pays entier se plonge dans une immuable léthargie à faire blêmir un thaï...

 LES SPECIFICITES DE LA CUISINE THAI

Cuisine thalandaise dans la rue
La cuisine thaïlandaise s'exprime également dans le très large éventail de sauces d'accompagnement des plats en toutes occasions. Que ce soit pour un encas de brochettes un déjeuner dans un restaurant de rue, on vous servira généralement une sauce (sucré ou salée ou aigre ou amère et épicée) qui soulignera le goût de l'ingrédient principal.
Le parfum, la couleur et le goût des plats reflètent l'exceptionnelle diversité des aromates et des épices, disponibles en toutes saisons. Combiner leur fragrance subtile aux principaux ingrédients sans amoindrir leur action bénéfique sur l'organisme, relève d'un art de l'équilibre et de la cuisson dans lesquels les cuisiniers thaïlandais sont passés maîtres.
La cuisine thaï n'est pas uniforme d'un bout à l'autre du pays. Ainsi, les plats du Sud, comme le curry jaune et le curry de rognons et poissons, sont les plus relevés. Dans les plaines du centre, la nourriture est plus douce, tel le sauté de poulet aux feuilles de basilic. Au Nord, on retrouve une grande influence de la cuisine birmane, tel que dans le célèbre potage au curry et nouilles, le kaoh soi. Quant au Nord-Est, sa cuisine est dérivée de la cuisine laotienne et, bien que considérée à l'origine comme une cuisine paysanne, elle gagne de plus en plus en popularité et certains délices comme la salade de papaye (som tam) sont connus et appréciés au-delà de ses frontières.

 LEXIQUE BASIQUE DE VOCABULAIRE CULINAIRE THAILANDAIS

  • Poulet : Kai / gai
  • Porc : mu
  • Boeuf : nuea
  • Canard : bet (pet)
  • Agneau : kae
  • Poisson : pla
  • Crevette : kung
  • Crabe : boo
  • Légume : phak
  • Tomate : ma khuea thet
  • Épinard : phak puai lang
  • Aubergine : ma khuea
  • Carotte : kae rot
  • Pomme de terre : man farhang
  • Légumes sautés : pat phak
  • Laitue : phak kat
  • Fruit : polamaï
  • Banane : kluai
  • Ananas : sapparot
  • Noix de coco : ma prao
  • Orange : som
  • Citron vert : ma nao
  • Papaye : malako
  • Mangue : ma muang
  • Piment/Chili : phrik
  • Curry : kare / kari
  • Pâte de crevettes : kapi
  • Curcuma : kha min
  • Gingembre : khing
  • Cannelle chinoise : op choei
  • Poivre noir : prik tai
  • Basilic thaï : bai horapa
  • Eau (potable) : nam duem
  • Eau en bouteille : nam khuat
  • Glace : nam khaeng
  • Thé chinois (chaud ou froid) : nam cha
  • Thé thaï glacé sucré au lait : cha Yen
  • Lait : nam nom
  • Jus d'orange : nam som
  • Bière : bia
  • Aroy dee : délicieux
  • Hiou khao : avoir faim
  • Hiou nam : j'ai soif
  • J'en veux encore : ao ik
  • Im : rassasié.
  • Mot laew! : c'est déjà terminé, ça y est
  • Nid noi : un petit peu
  • Rakhaa taorai? : combien ça coùte?



PLONGER A PHUKET

Plongée à Phuket

CUISINE THAI

recettes thailandaises

INFOS GENERALES

Evènements en Thaïlande en 2015

TRAVAILLER 

Travailler en Thailande