LA PHOTO POUR LES NULS

La photo pour les nuls

 LA PHOTOGRAPHIE POUR LES NULS

Combien de fois ne nous sommes pas dit en visionnant les "inter-minables" diaporamas des amis revenus fraîchement de Tunisie: "Putain, dans quel galère je me suis fourré... Combien de temps ce cauchemar va t-il encore durer !?!?!?

Rien n'a concrètement changé depuis l'arrivée du numérique mais ne soyons pas totalement désespérés, il faut bien admettre que le niveau de qualité général des photographes a évolué dans le bon sens grâce aux performances de l'autofocus et des nouveaux capteurs, grâce aussi à la qualité des nouvelles optiques.

Cependant l'équipe de rawai.fr a cru bon de faire appel à un enseignant à la retraite, pour délivrer quelques astuces afin de nous perfectionner encore d'avantage, en cette veille de haute saison.
Jules Gropignon, ancien professeur de l'école Louis Lumière à Paris a bien voulu nous accompagner sur rawai.fr, il nous suggérera quelques directions, nous dévoilera des habitudes simples à respecter à la prise de vue et quelques détails techniques à connaître pour éviter les plus grossières erreurs.

 COPIER LES GRANDS MAITRES

Dang quang hieu
  • La première action à entreprendre si vous voulez améliorer la qualité de vos images est de vous plonger dans l'univers des plus grands photographes. Il est indispensable de savoir "lire" et apprécier les photos des plus grands.
  • Sans étudier pour autant l'histoire de l'art, il vous suffit de naviguer sur internet ou de passer quelques heures à la fnac; Vous pourrez ainsi dans un premier temps, essayer de copier les différents manières de cadrer, les différents styles qui vous auront séduits.
  • Par la suite, vous trouverez votre propre style naturellement, si vous photographiez régulièrement. Il vous faudra acquérir cette vision différente, être en éveil de façon continue, être aux aguets, même sans appareil photo, vous interroger sur la façon dont vous auriez cadré telle scène, tel paysage.
  • Etre photographe nécessite une attention de tous les instants, toutes les situations, tous les mouvements, toutes les sources de lumières.

"Jamais de repos pour la quête d'un bonheur photographique" Raymond Depardon.

 CADRAGE ET COMPOSITION

Yann Crispin

  • Ne pas négliger les cadrages verticaux. Nombreux sont les photographes qui ne travaillent qu'à l'horizontale... 
  • Quoiqu'il en soit ne vous privez pas ! Alternez car les photos verticales ont autant de charme que les horizontales, elles auraient même plus de tonus et une lecture plus directe.
  • A privilégier pour un ciel chargé en nuages, les vues d'architecture, le portrait, la forêt..
  • Quand le soleil est au zénith, oubliez la photo quelques heures, détendez vous, faîtes une sieste...





Neophuket
  • N'hésitez pas à travailler en basses lumières, plus douces le matin, rasantes le soir.
  • Il est alors préférable de stabiliser votre appareil, sur une table, contre un mur, vous limiterez les effets de flou. Seuls les sujets en mouvement le seront, ils dynamiseront ainsi votre image. Vous pouvez aussi opter pour un effet de filé, toujours radicalement efficace, avec une vitesse d'obturation lente (inférieure au 125 ème de seconde), suivez l'action dans son mouvement comme si vous filmiez avec une caméra. Le millième de seconde figera un personnage ou une scène active et annulera toute l'énergie naturelle de la situation.
  • Soyez attentifs aux matières: peintures écaillées, écorces, bitume... Aux graphismes: peinture en lettres, panneaux, affiches publicitaires, Aux formes géographiques.
monasie.com
  • Ne vous contentez pas de faire une seule photo sur le même sujet, trouvez d'autres angles de vue, plongées, contre-plongées. Rapprochez vous, faîtes du détail et de la macrophotographie.
  • Composez, construisez la structure avec les lignes et les perspectives, n'hésitez pas à charger votre cadre avec les seconds plans voire les troisièmes, vous donnerez ainsi du relief à votre image; Avec les masses ou les petites touches de couleurs vives, vous donnerez de la vitalité; Avec les effets de matières et les perspectives (menez les lignes de fuite vers les coins), vous accentuerez le graphisme.
  • Faîtes confiance à votre grand angle pour happer des ensembles, des espaces, des groupes.
  • Soyez attentifs aux reflets des vitres, des flaques d'eau, des miroirs. Profitez de ces cadrages prédestinés et placer vos sujets dedans et autour.

dang quang hieu
  • Si tout le monde autour de vous fait la même photo, déplacez vous, partez à la recherche d'un nouvel angle de vue plus original, ou jouez à l'arroseur arrosé, les photographes avec le récent numérique adoptent des postures souvent acrobatiques proches du ridicule.
  • Si l'action se pose brutalement à vos yeux et que vous n'êtes pas prêts à cadrer, ne réfléchissez pas, ne cherchez même pas à viser, faîtes votre photo à bout de bras, à la volée, en rafale. L'instinct et le hasard participent aussi à la réussite d'une bonne image.
  • A l'inverse, si vous avez soigné un cadrage avec attention, soyez patient, attendez un personnage, un chien errant, un vieux taxi; En rentrant dans le viseur, le nouvel élément donnera du sens à l'ensemble.

 TROP PRESENT POUR ETRE GENANT...

Guillaume Cloup
  • Evitez les abus systématiques du téléobjectif pour les scènes de "street photography". Le grand angle et une bonne dose de culot donneront à vos image plus intérêt et d'énergie.
  • N'hésitez pas à vous rapprocher, ou laissez les gens venir à vous, la promiscuité deviendra trop évidente pour être gênante.
  • Vous pouvez aussi engager le dialogue avec vos sujets mais de préférence après les avoir photographiés, vous conserverez ainsi toute spontanéité.
  • Soyez tout de même sur vos gardes, on a vu plus d'un photographe se faire malmener par certains "modèles" mécontents...
  • Ne délaissez pas votre longue focale pour autant, les portraits sont en général intéressants avec une profondeur de champ réduite (faible ouverture du diaphragme).

"Si vos images ne sont pas bonnes, vous n'êtes pas assez près" Robert Capa.

 LE DIAPHRAGME ET LA VITESSE D'OBTURATION

Olivier Gherrak
  • Le miroir de votre boîtier en se soulevant va laisser passer la lumière (sur un film sensible avec l'argentique et sur le capteur avec le numérique) pendant un certain laps de temps, de la seconde au millième de seconde, cette action correspond à la vitesse d'obturation ou temps de pose. Plus la vitesse est rapide plus elle figera nettement l'action. Néanmoins il est tout à fait possible de faire de la photo avec une source très faible de lumière, il vous suffit de stabiliser l'appareil.
  • Le diaphragme lui se trouve à l'intérieur de l'objectif, c'est un "rideau" qui laisse passer un flux de lumière plus ou moins important. Plus le diaphragme est ouvert, plus la vitesse d'obturation sera rapide; Plus il est fermé plus la vitesse sera lente.
  • Le rôle du diaphragme a aussi une influence directe sur la profondeur de champ, plus il est fermé, plus la profondeur de champ sera grande, cela signifie par exemple que si vous choisissez de régler votre diaphragme à 16 ou 22, votre sujet proche sera net et le paysage de fond le sera également.
  • A vous de choisir si vous voulez privilégier la profondeur de champ avec le diaphragme ou la vitesse d'obturation pour un sujet en action plus ou moins net.
  • Vous pouvez choisir une des deux priorités: vitesse ou diaphragme, tout en restant en automatique, la cellule et le capteur calculera le couple idéal pour une image correctement exposée.
  • La surexposition: Atténuez un contre-jour en mode manuel en augmentant d'une valeur la vitesse sans changer la valeur du diaphragme, ou inversement, en ouvrant votre diaphragme d'une valeur sans toucher à la vitesse. Si le contre jour est très prononcé, augmentez de deux valeurs.

“Pour moi, l'appareil photo s'apparente à la machine à écrire d'un romancier ou journaliste : s'il est un instrument indispensable pour l'exercice de notre profession, il n'est pas pour autant digne de faire le sujet d'une discussion plus approfondie. En lui accordant trop d'importance, un photographe se retrouve trop facilement esclave d'une conviction qui s'exprime souvent par des lamentations du genre : “si seulement j'avais un Nikon (Leica, Pentax…), moi, aussi, je pourrais faire de grandes photos”. Il va sans dire qu'il s'agit là d'une illusion.”
Andreas Feininger

 LES VALEURS SÛRES

  • Henri Cartier-Bresson
  • Jaques Henri-Lartigue
  • Robert Doisneau
  • André Kertész
  • Robert Frank
  • Werner Bischof
  • Brassaï
  • Edouard Boubat
  • Martin Parr
  • marc Riboud
  • Willy Ronis
  • James Nachtwey
  • Raymond Depardon
  • Max Pam
  • Helmut Newton
  • Bernard Plossu
  • Weegee
  • Don McCullin
  • Sebastio Salgado
  • Walker Evans

 NOTE DE RAWAI.FR


Il n'y a pas vraiment de trucs ni de recettes pour faire de la photographie, sans vouloir offusquer Jules Gropignon, ses conseils peuvent se révéler utiles pour certains d'entre nous mais les fers de lance de l'excellence photographique demeurent la sensibilité, la curiosité et les bonnes influences. Si vous ne travaillez pas sur ces trois points précis, aucun miracle ne se produira...

PHUKET VINTAGE

vieilles photos de Phuket

THE GOOD OLD DAYS

anciennes photos de Phuket

JEAN BOULBET

Jean Boulbet et la baie de Phang Nga

 NOS PHOTOGRAPHES

PHOTOS DE PHUKET